La fontaine de Saint-Georges

25 avril 2011

Le combat de saint Georges évoquerait « une vertu héroïque, belliqueuse, dans le sens italien de « virtù », valeur, celle que la cité doit posséder pour se défendre contre ses ennemis ». C’est le sens allégorique qui est donné par les historiens au thème médiéval du chevalier de Dieu, vainqueur du démon et du mal. Cette fontaine qui date de 1522-24 est l’œuvre de plusieurs artisans. Un certain maître Jacques « fontainier », le fondeur Jacob Gasser qui confectionna les goulots, le sculpteur Hans Geiler ainsi que le peintre officiel Hans Boden (à l’origine les fontaines de Fribourg étaient polychromes comme celles de la ville de Berne). En 1759 et 1760 le maître maçon Joseph Ducrest remplaça le bassin, et le fondeur Delesève l’appareillage, en particulier les goulots. L’année suivante un certain Tschupphauer tailla un nouveau chapiteau et remplaça le fût primitif par une colonne torse.

Source: Marcel Strub, les Monuments d’art et d’histoire du canton de Fribourg, Bâle 1964

Fontaine de Saint-Georges

Fontaine de Saint-Georges

Fontaine de Saint-Georges


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :