La Fête-Dieu

24 juin 2011

Le jour de la Fête-Dieu il plane sur le quartier un air à la fois paisible et solennel. Pourtant les gobelins et tapisseries ne décorent plus les façades de la Grand-Rue. Fini aussi la verdure des mais placés entre les maisons et les reposoirs richement ornés et fleuris. Ce qui reste des fastes d’antan sont les canons sur la place de l’Hôtel-de-Ville et surtout la diane. Réveil-matin royal et doublement sonore avec le grondement du canon et la Landwehr qui défile dans les rues du quartier en jouant une douce mélodie dont on ignore l’exacte origine. Et puis vers midi, la procession arrive à la cathédrale pour la bénédiction. Derniers coups de canon, chants liturgiques, ferveur des participants, couleurs chatoyantes des drapeaux, uniformes et costumes et comme à toute fête: la joie des enfants.

Pour les nostalgiques une vidéo de la procession de 1965: http://www.notrehistoire.ch/video/view/175/

Nous conseillons également la lecture de: L’ ÉTAT DE CIEL, La Fête-Dieu de Fribourg de Claude Macherel et Jean Steinauer, Méandre Éditions Fribourg, 1989.

Une réponse to “La Fête-Dieu”

  1. Macherel Claude said

    Bonjour, et bon Bourg, (je m’adresse au(x) responsable(s) de ce site sur la toile),
    Je vous remercie d’avoir cité l’ouvrage de référence sur la Fête-Dieu, celle de Fribourg en particulier. Trois remarques.
    (1) Le sous-titre complet du livre comporte ceci: «Portrait de ville avec rite».
    (2) Je suis l’auteur de la 2e photographie (depuis le haut) que vous mettez en ligne. Je l’ai prise à Tolède, lors du dernier Corpus Christi célébré un Jeudi dans cette ville – c’était en 1991. Je travaillais alors à l’ethnographie de cette variante majeure de la FD (référence sur demande). Cette photo capte les membres (éminents) d’une confrérie de notables espagnols bénie la veille dans la cathédrale par l’archevêque de Tolède, primat d’Espagne.
    (3) Je suis un libre enfant du Bourg, Depuis 1374, en filiation paternelle. Attaché d’origine et par goût, par formation (thomiste à St Michel), par conviction, par métier enfin, à l’exactitude, à la véracité de ce que je publie, je regrette ‘grave’ les soupes qui mélangent tout que l’on trouve parfois sur la toile. C’est quoi, votre “gravity” en signature ?

    Au reste, j’aime bien ce site. Très cordialement,
    Claude Macherel

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: