Des jardins

25 juillet 2011

« Dieu Tout-Puissant commença par planter un jardin. Et c’est en effet le plus pur de tous les plaisirs humains. Il rassérène l’homme; sans lui, les maisons et les palais ne sont que des œuvres grossières et on verra que, lorsque viendra le temps de la civilité et de l’élégance, les hommes construiront solidement bien avant que le jardinier délicatement, comme si l’art des jardins était la perfection la plus haute. »

Francis Bacon, Essais, 1625

Rue de Morat

Rue du Pont-Suspendu

Rue de Morat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :