Fruits sauvages

22 août 2011

Tout promeneur aime se laisser aller à la cueillette de petits fruits sauvages dans les sous-bois ou le long des haies. Croquer une framboise ou une mûre est un vrai délice. Le blog du Bourg vous présente quelques fruits qui ne sont malheureusement pas comestible pour l’homme. Le fameux “gratte-à-cul” de l’Églantier ou Rosier des chiens, les baies bleues de l’Épine noire ou Prunellier et les baies rouges du Gouet.

Comme le fait justement remarquer notre fidèle lectrice Elly de Vancouver (voir son commentaire), le gratte-à-cul ou cynorhodon est comestible sous diverses formes: tisanes, confitures etc.

Le "Gratte-à-cul" de l'Eglantier

L'Epine noire ou Prunellier

Le Gouet ou Arum tacheté

Advertisements

2 réponses to “Fruits sauvages”

  1. Elly said

    Mais que si, le “gratte-à-culs” est comestible, ils en font une confiture délicieuse. HERO p.ex. en fait une bonne. Je peux même en acheter ici au Canada!

  2. frbourg said

    Vous avez raison. Merci pour cette correction

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: