Le Saint Christophe de la Grand-Rue

2 septembre 2011

« Christophe dérive des mots grecs Kristos (Christ) et phorein (porter), c’est-à-dire celui qui porte le Christ, en allusion à un géant légendaire initialement nommé « Réprouvé » qui aurait aidé l’enfant Jésus à traverser une rivière. Autrefois, il passait pour mettre à l’abri des maladies quiconque voyait sa statue. (Wikipédia) »

Le Saint Christophe de la Grand-Rue est l’œuvre de Hans Gieng. La sculpture en molasse, dont l’original se trouve au Musée d’art et d’histoire, date de 1548. Au 16ème siècle, la maison qui abrite cette sculpture était le domicile du médecin de ville.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :