Saloperies de fleurs

15 mai 2012

Ces Pissenlits et autres saloperies qui se permettent de pousser entre nos pavés, ces Corydales jaunes et Ruines de Rome qui maculent nos magnifiques murs de tuf et de molasse, il faut les éradiquer. Et lorsque, comble de l’arrogance, ces fleurs sont belles et très rares comme l’Oxalis corniculé*, il faut les étêter, faucher, hacher menu. Surtout que ces saloperies pourraient attirer des abeilles, papillons et autre vermine ailée. Et tant pis pour ces cœurs tendres et doux rêveurs qui s’émerveillent naïvement devant la beauté d’une fleur. Non mais!

Heureusement que nos Édiles veillent au grain. Ces preux chevaliers du propre en ordre et leur troupe équipée d’armes redoutables mènent une guerre sans merci contre ces envahisseurs indésirables. C’est la Croisade permanente, la guerre sainte quotidienne pour vaincre vaillamment cette foutue nature qui n’a rien chercher dans notre bonne ville de Fribourg bien proprette.

Karl Inglin

* Selon l’0uvrage de référence “Flore de la ville de Fribourg” de Christian Purro et Gregor Kozlowski, l’Oxalis corniculé est une espèce méditerraéenne très rare et peu abondante à Fribourg (une dizaine d’endroits référencés)

Photos prises le 11 mai pour la première et le 14 mai pour la deuxième au même endroit dans les environs du Bletz.

Oxalis corniculé

Feu Oxalis corniculé


Une réponse to “Saloperies de fleurs”

  1. jc emmenegger said

    Merci pour ce regard et la pointe de bon sens contre les lames et les ventilateurs de la raison mal utilisée!

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: