L’Epiphanie de l’Eglise des Cordeliers

6 janvier 2013

Entre 1480 et 1510 plusieurs peintres actifs en Suisse ont signé leurs œuvres de deux œillets rouge et blanc. La plus importante de ces œuvres est le retable de l’Église des Cordeliers de Fribourg. L’un des panneaux du retable représente l’Épiphanie. Cet autel, exécuté vers 1480, a plusieurs auteurs. Les archives ont conservé trois noms: Albert Mentz, bourgeois de Soleure, Barthélemy Rutenzweig et son élève Jean de Strasbourg, sans préciser dans quelle mesure ils ont travaillé à cette œuvre.

La scène de l’Adoration des Mages se déroule dans un cadre identique à celle de la Nativité avec une étable qui occupe la gauche de la composition. Le paysage de l’arrière-plan évoque les préalpes fribourgeoises. Le bord du manteau de la Vierge est décoré d’un texte en majuscules gothiques tiré de l’Ave Maria et du Salve Regina.

La signification de l’œillet apposé en signature sur ces œuvres reste une énigme.

Sources: Encyclopédie Larousse, Dictionnaire historique de la Suisse, Marcel Strub: Les Monuments d’Art et d’Histoire du Canton de Fribourg.

Épiphanie de l'autel de l’Église des Cordeliers

Épiphanie de l’autel de l’Église des Cordeliers

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: