Démocrature

20 janvier 2013

Nous avons la chance de vivre dans un pays démocratique. Plusieurs fois par année on demande notre avis sur des sujets souvent importants et parfois plus futiles comme par exemple la loi sur les épizooties ou la construction de minarets.

Par contre, lorsque il s’agit d’un sujet plus local qui influence directement la vie quotidienne des habitants de la cité comme c’est le cas avec l’avenir du pont de Zaehringen, l’avis du peuple n’est pas souhaité. Circulez braves gens, c’est Nous qui décidons! Nous c’est le gouvernement et/ou des fonctionnaires qui se cachent courageusement derrière un “diktat” de la Berne fédérale pour imposer leur décision. C’est cela la démocrature.

Reste la voie judiciaire. Ainsi le Tribunal Cantonal va statuer sur les nombreux recours concernant la fermeture du pont de Zaehringen. Quelle que soit cette décision, elle sera certainement contesté par un recours au Tribunal Fédéral. Ce sont donc en définitive des juges qui n’auront peut-être jamais mis les pieds sur le fameux pont qui vont décider de son sort.

Nous vivons également dans un pays qui a su faire de la pratique du compromis un art majeur. Pourquoi ne pas appliquer ce principe pour le pont de Zaehringen? Entre le statut quo et la fermeture totale il existe peut-être une voie intermédiaire comme par exemple un système d’alternance qui empêcherait le passage des pendulaires aux heures de pointe. Pour envisager ce genre de solutions il faudrait un tantinet de créativité. C’est une qualité qui manque hélas à la grande majorité de notre “élite” politique.

Karl Inglin

Pont de Zaehringen

Advertisements

4 réponses to “Démocrature”

  1. christophe said

    Il reste encore le droit de pétition ou celui de l’nitiative. Particulièrement quand il s’agit de la vie locale, les groupes de citoyens sont souvent recontrés, voire écoutés. non?

  2. Jürg Elsner said

    Bravo ! Je n’aurais pas pu le dire mieux…

  3. Jürg Elsner said

    Pour Christophe : Apparemment l’initiative ne fonctionne pas – voir l’initiative sur la Rue de la Gare à sens unique qui a simplement été refusée par les politiciens de la ville. La pétition, on sait ce que ça vaut… Les groupes de citoyens – et même des individus – sont certainement rencontrés, mais quasiment jamais écoutés… On peut aussi prévoir les décisions des tribunaux!

    • christophe said

      Alors il reste la sanction aux prochaines élections… Je reste très confiant en notre démocratie, même si cela implique parfois d’important combat. Ceci dit, un blog et publier ces humeurs, c’est déjà le premier pas 🙂

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: