Les belles journées de migration

8 octobre 2013

D’août à fin octobre, c’est la période de migration des rapaces. Ces oiseaux de proie migrent alors en groupe pour certains ou seuls pour d’autres.

Quelques jours de cette période se prêtent très bien à leur observation lorsque la météo est favorable, soit juste avant ou après une perturbation, un léger vent (d’ouest si possible), un ciel un peu voilé et un bon point de vue. C’est lors de jours comme ceux-ci que je me poste équipé de mon télescope et de mes jumelles sur la terrasse tout en haut du jardin d’où la vue sur le Schönberg, Bourguillon et les Préalpes est imprenable.

Les rapaces arrivent généralement de derrière le Schönberg et cerclent quelques minutes avant de glisser au-dessus de la ville où ils reprennent alors de l’altitude grâce aux courants thermiques, ces colonnes d’air chaud qui les portent jusqu’au  septième ciel !

Les plus communs de ces migrateurs sont les buses (buteo buteo) et les milans (milvus milvus/migrans)mais les bondrées (pernis apivorus) qui ressemblent beaucoup aux buses restent aussi bien représentées surtout au début de la saison. De plus petits oiseaux de proie tels que l’épervier (accipiter nisus) et les faucons crécerelles (falco tinnunculus) et hobereaux (falco subbuteo) transitent également sur la ville mais en nombre plus restreints et sont surtout plus difficiles à repérer.

De temps en temps, parmi la multitude de buses et milans, on a la chance de trouver un migrateur plus rare ! Le balbuzard pêcheur (pandion haliaetus) et la cigogne noire (ciconia nigra) en sont deux exemples parfaits. Les busards des roseaux (circus aeroginosus) et St-Martin (circus cyaneus) sont quant à eux un peu plus communs.

Levez donc les yeux ces prochains jours et vous apercevrez peut-être l’un ou l’autre de ces migrateurs venus du Nord et en route pour le Sud !

Gilles Hauser

Gilles Hauser, cigogne noire en migration à Givisiez

Gilles Hauser, cigogne noire en migration à Givisiez

Gilles Hauser, groupe de buses en migration à la limite du brouillard

Gilles Hauser, groupe de buses en migration à la limite du brouillard

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: