Des Arbres à jeter

4 novembre 2017

En passant ces jours par la Place Sainte-Catherine, au chevet de la Cathédrale Saint-Nicolas, vous verrez les bouleaux dans leur belle robe automnale dorée. Ces arbres qui ornent la place et la fontaine de la Vaillance sont condamnés. Ils ne figurent pas sur les visuels de la place réaménagée, virtuellement abattus par l’architecte.

Pourtant, le jury du concours pour la Requalification du Bourg avait plaidé pour le maintien de ces arbres:

“Dans le cadre de la remise en scène de la fontaine de la Vaillance, derrière le chevet de la cathédrale, le jury est d’avis que les bouleaux existant devraient être maintenus. Deux ont même été abattus; il y a lieu d’évaluer de les replanter.” (extrait du rapport du jury)

Depuis le déplacement de la fontaine de la Vaillance en 1840 au chevet de la Cathédrale, il y a toujours eu des arbres à cet endroit. Au départ il s’agissait de marronniers, remplacés vers le milieu du siècle passé par les bouleaux actuels.

A Fribourg les arbres sont traités comme un vulgaire bien de consommation. Acheter, consommer, jeter se traduit par planter, regarder pousser, abattre.

Il ne suffit pas de mentionner les notions de durabilité et de respect de la nature, les politiciens disent “environnement”, dans les discours et les programmes des partis politiques. Il faut les appliquer. Abattre des arbres juste pour satisfaire l’ego d’un architecte ou urbaniste est une aberration.

Les arbres existants sur la Place Sainte-Catherine et la Place des Ormeaux doivent être maintenus.


Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: