La fille de Staline à Fribourg: un livre retrace son séjour en Suisse

27 septembre 2018

L’inspecteur Tinguely lui donnait rendez-vous sur la place du Marché-aux-Poissons. Il l’emmenait parfois déjeuner avec lui à l’auberge des Trois-Tours, à Bourguillon, et lui faisait faire des ballades dans le canton de Fribourg, au Moléson, à Gruyères… Cette «invitée» spéciale arpenta souvent à pied le quartier du Bourg et la Vieille Ville de Fribourg ; elle n’était autre que la fille de Joseph Staline, Svetlana Allilouïeva (1926-2011), la plus fameuse des transfuges de la guerre froide. Elle venait de faire défection, et, après un périple rocambolesque qui débuta par un séjour en Inde, puis une escale à Rome, elle arriva par avion à Genève le 11 mars 1967. Immédiatement, elle fut prise en charge par la police fédérale. Après une halte à Châtel-St-Denis, elle fut emmenée à Beatenberg (BE), où des journalistes la découvrirent rapidement. Elle passa alors le plus clair de son temps dans deux institutions catholiques fribourgeoises, d’abord à Burgbühl, sur la commune singinoise de Sankt-Antoni, puis dans le couvent de la Visitation, à la rue de Morat, en pleine ville de Fribourg. Deux policiers de la Sûreté fribourgeoise étaient chargés de sa protection, le chef de la «secrète» lui-même, Louis Chiffelle, ainsi que l’inspecteur Arnold Tinguely. Le 21 avril 1967, Svetlana Allilouïeva décolla pour les États-Unis depuis Zurich. Elle a gardé toute sa vie une nostalgie de son séjour en Suisse, en particulier du couvent de la Visitation, où elle aurait souhaité revenir… Ce livre raconte en détail l’itinéraire de la fille de Staline en Suisse, en s’appuyant sur des archives d’État longtemps tenues secrètes, des témoignages familiaux de la famille Blancpain – qui accueillit à deux reprises Svetlana – et des souvenirs récoltés auprès de rares témoins d’époque.

Jean-Christophe Emmenegger, Opération Svetlana, Éditions Slatkine, Genève, 2018.

Dédicaces chez Payot, Fribourg, 29 septembre 2018, de 14 h à 15 h 30.

Légendes photo:

Svetlana Allilouïeva et Emmanuel d’Astier de la Vigerie dans le parc de la maison Blancpain près de Fribourg

 

©Photo de Claude Blancpain, archives privées Christophe d’Astier, coll. de l’auteur

Publicités

Une réponse to “La fille de Staline à Fribourg: un livre retrace son séjour en Suisse”

  1. Juerg Stenzl said

    Un grand merci pour avoir signalé ce livre. Je me souviens encore bien du bruit que l’arrivée en Suisse de Svetlana a fait en Suisse. bien à vous,

    Juerg Stenzl

    >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :