A sa manière de toucher la pierre et d’en parler, on devine immédiatement que l’on se trouve en face d’un passionné. Cette passion prend naissance sous la nef centrale de la Cathédrale Saint-Nicolas lors de l’apprentissage de Marc chez le tailleur de pierre Bernard Cotting. A la fin de sa formation, on lui confie la rénovation de la «tourelle» qui se trouve sur les Arcades.

Les interventions de Marc Bucher sur les pierres du quartier du Bourg se poursuivent en passant par les Cordeliers, la Fontaine de la Vaillance, la Maison de Ville ainsi qu’une bonne douzaine d’autres façades. Autant de travaux qui font de Marc un fin connaisseur des bâtisses de notre quartier.

Actuellement Marc œuvre à la réfection d’une façade à la rue des Épouses. Il s’agit d’une rénovation douce qui consiste à respecter, dans la mesure du possible, une multitude de traces de tailles. Des traces qui s’échelonnent du 15ème au 20ème siècle et qui font l’âme de la maison.

De retour dans sa «Basse» natale, Marc s’adonne à sa deuxième passion: la sculpture. Lors de la prochaine Saint-Nicolas il présentera quelques-unes de ses œuvres à la rue des Épouses dans l’immeuble qu’il rénove actuellement.

Marc Bucher partage également sa passion lors de cours de sculpture ou apéros-sculpture au “Bûcher”, l’espace création de la Basse-Ville. Tous les détails sur le site du Bûcher: 

http://www.lebucher.ch/fr/home

Marc Bucher, tailleur de pierre

Advertisements

Sandrine Thomet, factrice

24 octobre 2017

Cela fait huit ans que Sandrine Thomet distribue le courrier dans le quartier du Bourg. Par le passée, chaque factrice ou facteur avait sa tournée attribuée de manière fixe. Depuis quelques années ils desservent différents secteurs selon un tournus.

La journée de Sandrine débute vers 6 heures du matin à la poste principale. Il s’agit de trier le courrier pour la tournée du matin et le mettre dans des caissons, en moyenne une dizaine par jour.

La tournée qu’elle effectue avec son véhicule dure environ trois heures et demi. De retour à la poste principale, Sandrine traite le courrier non distribué (erreurs d’adressages etc) et trie le courrier B qui s’ajoutera à la tournée du lendemain.

Sandrine Thomet aime le contact humain qu’elle soigne malgré le peu de temps à disposition. Un simple sourire ou quelques mots d’échange sont toujours bons à prendre. Depuis la fermeture du pont de Zähringen à la circulation, la tournée du quartier du Bourg est devenu plus agréable, moins stressante.

Sandrine Thomet est mère de trois fils adultes. Elle aime la lecture, les voyages et elle affectionne particulièrement les bougies en souvenir à son ancienne activité professionnelle dans le domaine des luminaires.

Sandrine Thomet

Jacques Longchamp, imprimeur

25 septembre 2017

En l’espace de 50 ans, les arts graphiques sont passés de l’age du plomb au monde du numérique. Jacques Longchamp a vécu cette véritable révolution. Typographe de première formation, il s’est formé par la suite à l’impression offset et puis à l’informatique. Aujourd’hui il passe une grande partie de son temps devant un écran d’ordinateur. En homme respectueux du passé, il a su garder dans son imprimerie les témoins du passé. C’est que l’imprimerie Longchamp à une assez longue histoire. En 1972 le père de Jacques, Emile Longchamp a repris l’imprimerie Bersier à la Grand-Rue. En 1985 l’imprimerie déménage à la rue de Morat 7 et passe de la typographie à l’impression offset et puis à l’impression numérique. L’imprimerie Longchamp effectue tous les travaux d’impression, de la carte de visite au prospectus en quatre couleurs en passant par le papier à lettres ou la copie numérique en couleur et tout cela avec de nouveaux procédés respectueux de l’environnement.

Imprimerie Longchamp sa, rue de Morat 7, téléphone 026 322 37 48, télécopie 026 322 88 73, e-mail info@ilsa.ch

Jacques Longchamp, imprimeur

Barbara Schopfer est née à Lausanne. Après sa scolarité, elle a effectué un apprentissage de doreuse-encadreuse dans sa ville natale et à l’école des métiers de Berne. En septembre 2016 elle a repris l’atelier d’encadrement de Donatienne et Hansi Berset à la Place des Ormeaux 1.

Dans son atelier elle encadre des gravures, peintures sur toile, aquarelles ou photographies en disposant d’un grand choix de cadres aux formes et coloris variés.

En tant que doreuse, Barbara fabrique des cadres dorés sur mesure à partir de bois brut et effectue des travaux de restauration de cadres ou autres objets dorés. Un travail artisanal de grande précision.

Barbara Schopfer s’est rapidement intégrée dans le quartier du Bourg. Elle apprécie la beauté du quartier et la bonne entente qui règne entre les artisans, galeristes et commerçants.

Le Cadre à Dorer

Barbara Schopfer, Doreuse-Encadreuse

Place des Ormeaux 1, 1700 Fribourg

026/322 50 50 ou 078/820 70 91

 

La vénérable Cathédrale Saint-Nicolas compte un Ange en plus. Pas un angelot taillé dans la molasse, non, un Ange en chair et en os. Anya Niklaus arpente les rues de Fribourg à vélo ou stationne devant la Cathédrale avec toute une panoplie d’information pour aller à la rencontre des hôtes et des passants de la ville.

Anya est étudiante au Collège Sainte-Croix et occupe cette fonction d’Ange à touristes en tant que job d’été.

Accueillante et  souriante à souhait, Anya est une carte de visite bien vivante. Une source d’information humaine et bienfaisante dans ce monde de plus en plus virtuel.

 

Leslie Umezaki est née au Pérou d’une mère péruvienne et d’un père japonais. Après des études de peinture à Lima elle a fait des études de graphisme à l’Université de Kyushu Sangyoau à Fukuoka au Japon.

Depuis six ans Leslie Umezaki est en Suisse. Elle travaille comme peintre et illustratrice pour divers éditeurs, principalement dans le domaine de la littérature jeunesse et petite enfance et collabore également avec la presse écrite de son pays d’origine.

Leslie dessine principalement par ordinateur, en incorporant dans ses travaux des techniques plus classiques comme la peinture, le collage, la photographie et le travail du bois.

Leslie Umezaki ouvre son atelier à la rue de Zaehringen 4. Ce local sera à la fois son lieu de création et le lieu d’exposition de ses travaux. Elle propose également des cours de peinture destinés aux enfants et aux adultes ainsi que de nombreuses activités en lien avec les cultures japonaises et péruviennes avec le thème récurrent du métissage et de l’intégration.

Leslie Umezaki vous convie à l’inauguration de son atelier samedi 11 février 2017 dès 16h.

http://leslieumezaki.wixsite.com/illustrator

https://www.facebook.com/leslie.umezaki.3

Leslie Umezaki

Leslie Umezaki

dsc04436

dsc04434

Alison Reber est assistante en pharmacie à la Pharmacie du Bourg. Bien équipée contre le froid, elle effectue avec le sourire des livraisons en vélo électrique en ville de Fribourg. Des livraisons écologiques, rapides et gratuites.

La Pharmacie du Bourg de Bertrand et Manuela Deschenaux existe depuis 1765. Il s’agit vraisemblablement du plus ancien commerce de Fribourg encore en activité. Initialement sise à la rue de Lausanne, elle occupe ses locaux sur la Place de l’Hôtel-de-Ville depuis 2003.

La page que nous mettons en lien vous informe sur les heures d’ouverture ainsi que sur tous les services et conseils offerts par la M et Mme Deschenaux et leur équipe: http://www.pharmacieplus.ch/home/le-reseau-pharmacieplus/nos-pharmacieplus/fribourg/pharmacieplus-du-bourg.html

La page Facebook de la Pharmacie du Bourg vous informe régulièrement sur les nouveautés et les actions spéciales: https://www.facebook.com/pharmacieplusduBourg/

alison-reber

Alison Reber, Pharmacie du Bourg (photo Luca Barbieri)

Une assez longue histoire lie Charles-André Torche au quartier du Bourg. Après dix ans comme tenancier du Touring et cinq ans des Arcades, il est le Chef de cuisine du mythique Restaurant du Gothard depuis janvier 2006.

Avec son équipe il propose des plats qui fleurent bon le terroir. Les diverses Röstis, croûtes au fromage ainsi que les fondues réputées loin à la ronde. A cela s’ajoutent des spécialités de saison comme actuellement la choucroute garnie, le boudin sauce lyonnaise ou les pieds de porc au Madère.

Pour se ressourcer après un coup de feu de plus de cent couverts en une soirée, Charles-André aime se balader dans la nature. L’été il crapahute dans la région du Motélon à la rencontre des chamois, bouquetins et de la flore. Photographe de talent, il ramène de ses virées de très belles images qu’il partage sur Facebook.

Charles-André vous offre sa recette du Parfait glacé au vin cuit que vous pouvez télécharger au format PDF : parfait-glace-au-vin-cuit

Le site du Gothard:

http://www.le-gothard.ch/index.html

torcheCharles-André Torche (photo Luca Barbieri)

recette

Selon Philippe Geluck, le célèbre créateur du Chat, le rire est le propre de l’homme, le savon aussi. Depuis des millénaires les humains du monde entier utilisent quotidiennement ce produit pour leur hygiène corporelle.

L’Atelier du Verger de Caroline Caron à la Grand-Rue 9 vous propose une vaste gamme de savons fabriqués artisanalement avec des huiles de grandes qualités principalement bio. Caroline fabrique ses savons selon la technique de la saponification à froid. Cette méthode douce permet de préserver les qualités des huiles végétales et essentielles. Un bienfait pour votre peau.

Dans son espace accueillant, Caroline Caron vous propose également des thés et infusions bio de grande qualité dans des boîtes recyclables ainsi que des articles de décoration. Des objets et accessoires exclusifs pour votre intérieur. Elle renouvelle ses collections au gré des saisons et des rencontres.

L’Atelier du Verger est une véritable mine d’or pour vos cadeaux de fin d’année.

L’Atelier du Verger, Caroline Caron

Grand-Rue 9, Fribourg, 026/469.06.66

http://latelierduverger.ch/#accueil

verger01

verger02

verger03

verger04

Qui n’a jamais salivé en humant l’exquis fumet du jambon cuit au miel de Stéphane Marro?

Sur son stand Stéphane Marro et son équipe propose une vaste gamme de produits du terroir. Des Gruyères et Vacherins de plaine ou d’alpage à la coupe, des fromages et tommes de brebis et de chèvre, des yogourts au lait de brebis, un grand choix saucisses et saucissons, les meringues et la fameuse crème double. Bref, tout pour réjouir les papilles de tout Dzodzet qui se respecte, de quoi faire de chaque jour une joyeuse Bénichon.

http://www.chalet-fribourgeois.ch/page10.php

01

02

03

04

Le nom du Salon de Coiffure de Gabrielle et Fanny est évidemment un clin d’œil à la Rue des Épouses fidèles et au Coin des Maris modèles, vous l’aurez compris. Pour le reste elles sont toutes les deux fidèles au poste, du lundi au samedi, pour vous servir.

Les Infidèles est un espace accueillant décoré avec goût et originalité, un endroit où l’on se sent à l’aise, équipé d’un coin pour les enfants qui accompagnent la maman ou le papa.

Pour vous faire une beauté chez Gabrielle et Fanny il est préférable de prendre rendez-vous.

Leur site internet que nous mettons en lien vous donne toutes les informations: horaires, prestations et prix:

http://lesinfideles.ch/

01

02

03

Grison d’origine, Jann Krättli propose sur son stand des légumes et herbes aromatiques bio ainsi que des sirops, gelées, confitures et chutneys.

Tous ces produits proviennent du domaine familial de la compagne de Jann, le Biohof Tannacker à Rechthalten (Dirlaret), spécialisé dans la culture de plantes sauvages.

Tous les détails sur le site (en allemand) de Jann:

http://biohof-tannacker.ch/

01

02

03

Créer des chaussures sur mesure, les faire produire d’une manière artisanale avec des matières premières de haute qualité, c’est le défi que se sont lancé Gonzague Bongard et Florian Cavigelli. C’est à l’enseigne de L-MD le majordome qu’ils vous reçoivent dans leur boutique à la rue des Épouses 7. Ils proposent une grande variété de styles et modèles de chaussures et de cuirs différents ainsi qu’une gamme de produits d’entretien.

Pour acheter vos chaussures sur mesure vous pouvez également utiliser les services de leur site internet qui présente d’une manière très simple l’assortiment proposé et tous les services:

https://lemajordome.ch/

La boutique se trouve maintenant à la Rue de Lausanne

Photos Luca Barbieri

Florian Cavigelli, Gonzague Bongard et Billy

Florian Cavigelli, Gonzague Bongard et Billy

02

03

04

05

06

Il existe encore des métiers qui peuvent s’exercer dans la rue. L’aiguiseur-affûteur Gérard Aeschlimann travaillait l’autre jour à la rue des Epouses. Artisan itinérant il se déplace à la demande pour aiguiser couteaux, ciseaux ou tout autre instrument tranchant. Sa clientèle se recrute principalement chez les restaurateurs. Pour pouvoir s’occuper également des couteaux des ménages privés, Gérard Aeschlimann aurait bien voulu installer son stand au marché du samedi.

Ce qui est possible à Bulle ne l’est pas à Fribourg. Le règlement trop restrictif de la capitale l’en empêche. Dommage!

La ville de Fribourg ferait peut-être bien de dépoussiérer les nombreux règlements communaux concernant l’utilisation de l’espace “dit” publique. A trop vouloir règlementer et policer l’utilisation de cet espace elle tue dans l’œuf toute créativité spontanée et toute velléité d’innovation.

Gérard Aeschlimann, Aiguisage et Affûtage, Fribourg, Tel 079 765 44 87

Gérard Aeschlimann

Gérard Aeschlimann

Gérard Aeschlimann

Gérard Aeschlimann

Michel Feraud, cuisinier

25 janvier 2013

Malgré 20 années passées sur sol hélvétique, Michel Feraud a su garder ce brin d’accent qui fleure bon sa Provence natale. C’est que Michel est originaire de Gréoux-les-Bains, une station thermale proche de la Durance et de Manosque, la patrie de Jean Giono.

En voyant Michel servir les repas de midi sur la terrasse de la Schweizerhalle, une cliente avait dit: “Si un jour je devais tourner un film comprenant un rôle de maître d’hôtel, je lui confierai ce rôle sans hésiter.” Difficile de faire mieux en matière de compliment.

Mais Michel Feraud est en fait cuisinier de formation. Après avoir assuré durant près de trois ans le service à la Schweizerhalle, il a eu envie de retourner aux fourneaux. C’est au Boccalino qu’il a choisi d’exercer son métier et qu’il cuisine les pieds de porcs, têtes de veaux, l’émincé de foie de veau, les moules poulette et beaucoup d’autres spécialités goûteuses pour le plus grand plaisir de la clientèle.

Ce qui retient ce Provençal à Fribourg, c’est la beauté de la ville et surtout la convivialité villageoise des habitants du quartier du Bourg.

http://www.boccalino-fribourg.ch/

Michel Feraud

Michel Feraud

Michel Feraud

Gilles Terra

16 novembre 2012

Il se dit saisonnier des Préalpes. Depuis sept ans Gilles passe la belle saison à s’occuper d’un chalet d’alpage. Le reste de l’année il redevient citadin. C’est à la montagne qu’il meuble les longues périodes de solitude en créant. Il confectionne des statuettes, personnages fabuleux et oniriques, en utilisant du plâtre, des tissus ainsi que des matières minérales et organiques. Il dessine également les arcanes des jeux de tarot à l’encre et de l’aquarelle.

Du 17 novembre au 15 décembre 2012, Gilles Terra expose ses œuvres à l’Espace Kairos, rue des Épouses 7

Vernissage samedi 17 novembre dès 10.00h

Gilles Terra

Pour le public d’un musée, le gardien est une sorte de repère vivant dans les salles d’exposition silencieuses et un tantinet aseptisées. Il renseigne les visiteurs, donne des explications complémentaires au sujet des œuvres exposées et surveille discrètement. Jacky Dellay, gardien au Musée d’art et d’histoire surveille, mais pas comme un “chien de garde” comme il tient à préciser. Ce qui ne l’empêche pas d’être efficace. Depuis qu’il est en fonction, aucune œuvre n’a tenté de s’échapper…

Si vous n’avez pas encore visité l’exposition “Sculpture 1500”, c’est le tout dernier moment. Cette magnifique exposition de sculptures du Moyen Age se termine dimanche prochain 19 février.

http://www.fr.ch/mahf/fr/pub/index.htm

Jacky Dellay, gardien de musée

Dany Monney, bouquiniste

18 janvier 2012

En poussant la porte de sa boutique au Varis 12, on a l’impression de changer d’époque. Il-y-a tout d’abord les fourneaux de bois qui dispensent une agréable chaleur et puis les rangées d’étagères remplies des livres du sol jusqu’au plafond. C’est que vous vous trouvez dans l’antre d’un passionné. Dany Monney aime les livres, surtout les anciens. Lecteur acharné, il a ingurgité au fil des ans tout ce qu’il faut savoir sur l’histoire du livre, de l’édition et de la gravure etc.

Pour acheter un livre chez Dany Monney vous pouvez évidemment effectuer une recherche sur son site internet et commander le livre en faisant quelques clics de souris. Mais un livre n’est pas simplement un titre, un nom d’auteur et une année de parution. Un livre, surtout ancien, est un objet avec son poids, sa patine et son odeur de papier. Et puis, ne vous privez pas du plaisir de fouiner, de faire de belles découvertes, de profiter des connaissances et des conseils du maître des lieux et de l’agréable chaleur des fourneaux à bois.

Bouquinerie du Varis, Varis 12

http://www.bouquin.ch/index.html

Danny Monney, Bouquinerie du Varis

Bouquinerie du Varis

Bouquinerie du Varis

Bouquinerie du Varis

Après un apprentissage de souffleuse de verre, Sonja Bischofberger a poursuivi sa formation par différents séminaires et des séjours à l’étranger. En 1998 elle a ouvert son atelier d’arts décoratifs à Fribourg et participé à diverses expositions. Le soufflage de verre est une très ancienne technique qui permet de donner du volume aux objets en verre lors de leurs créations. Pour ses créations, Sonja Bischofberger utilise la technique de la pâte de verre ou du verre borosilicate. Elle produit des verres, des lampes, chandeliers, bijoux. Elle exécute également des commandes personnalisées d’après des dessins. Les possibilités sont infinies.

Jusqu’au 24 décembre, Sonja Bischofberger propose un grand choix d’objets en verre soufflés et filés, des décors de Noël, des cadeaux personnalisés et des bijoux.

atelier – boutique – galerie Sonja Bischofberger, rue de Morat 9, 079 479 379 4

http://www.sonjabischofberger.ch/

Sonja Bischofberger

Quelques-fois le hasard fait bien les choses. L’ébéniste Olivier Kilchoer cherchait une doreuse pour restaurer un grand miroir Napoléon III datant de 1860 et c’est au café du Tunnel qu’il a rencontré Vanessa Terrapon.

Vanessa Terrapon a appris la dorure à Lausanne avant de fréquenter la haute école ARC à Neuchâtel pour obtenir un Master en conservation-restauration. Puis elle a pris des cours de peinture murale au Tessin et participé à des fouilles archéologiques dans une ancienne capitale royale d’Ouzbékistan.

Pour le miroir qu’elle restaure actuellement chez Olivier Kilchoer, Vanessa Terrapon utilise un mélange de plâtre, de la colle de peau de lapin et de la filasse. Pour la dorure elle va conserver l’usure naturelle du miroir.

Vanessa Terrapon, conservatrice-restauratrice HES, Rue de Epouses 9, 1700 Fribourg, tel +41 (0)78 902 75 30, vanessa.terrapon@gmail.com

Vanessa Terrapon