Durant la guerre en Tchétchénie, l’atelier de Lechi Abaev, avec plus de 300 tableaux, fut détruit. Quelques oeuvres ont pu être sauvées, il en a repeint certaines. Et il a continué à vivre sa vie d’artiste, malgré des problèmes de santé qui lui sont tombés dessus sans crier gare. En effet, la vie d’Abaev a été turbulente et dangereuse. L’artiste a finalement réussi à fuir son pays et s’est réfugié en Suisse où il vit et travaille aujourd’hui. L’exposition à la galerie APCd, à l’art-buvette et à l’hôtel Hine Adon comprend une trentaine d’œuvres d’époques diverses, parmi lesquelles des copies de maîtres anciens, des portraits, et des œuvres peintes en Suisse, à Fribourg entre autre.

Jusqu’au 28 mars 2013

lechi-abaev-c2abfribourg-sur-sarinec2bb-acryl-et-huile-sur-toile-90x70cm-2012.jpg


Lechi Abaev, Eribourg sur Sarine, acryl et huile sur toile, 90x70cm, 2012

Advertisements