Groupe franco-suisse, RENAR a sorti son premier EP RDV du troisième type l’année dernière, suivi par de nombreuses dates en France et en Suisse.

RENAR vous emmène dans son monde pop/rock SF mettant en scène plusieurs personnages et histoires fantastiques.

Influencé par l’identité visuelle de Tim Burton et Sergio Leone, RENAR vous propose à travers son univers fantasmagorique un cocktail explosif d’ambiances et de couleurs où s’invitent les fantômes d’Ennio Morricone et de Louise Attaque.

Jeudi 18 janvier 2018 de 18h à 21h

Art Buvette, rue Pierre-Aeby 31

RENAR

Advertisements

Modeste cherche Salons

12 janvier 2018

Les Salons de Modeste auront lieu le vendredi 23 février 2018 dès 19h. Les organisateurs cherchent encore des particuliers qui désirent recevoir des participants dans leur salon. Si vous êtes tenté par l’idée, vous pouvez vous inscrire jusqu’au 27 janvier 2018.

Les Salons de Modeste de Fribourg sont organisées depuis 1995. L’an dernier plus de 500 curieux ont visité les Salons dans un esprit de curiosité et convivialité.

Contact pour les personnes souhaitant ouvrir un salon: salonsdemodeste@gmail.com ou au 079.311.91.25

Histoires en papillotes

10 janvier 2018

Pour bien commencer l’année en se racontant des histoires pour petits (5 à 12 ans) et grands (77 et plus…). A la musique Anne-Sylvie Casagrande (mais oui la grande Norn) et Anne-Laure Vieli au texte (mais oui la grande Anne-Laure) pour le spectacle HISTOIRES EN PAPILLOTES.

Café du Tunnel

Samedi 13 janvier 2018 à 15 h

Un sauvetage dramatique

6 janvier 2018

Le samedi 18 novembre 1871 vers 8 heures du matin la Droguerie Lapp proche de la Cathédrale Saint-Nicolas prend feu. Les flammes se propagent rapidement à l’ensemble de l’immeuble et menacent les maisons voisines. Au troisième étage se trouvent cinq enfants et une servante. Il n’y a pas d’échelle à disposition pour les secourir.

La servante, Anna Albitz une jeune bavaroise de 30 ans au service de la famille Weissenbach, apparait à une fenêtre avec deux enfants. Un homme du nom de Alphonse Jungo, employé de la commune, réussit a lui lancer une corde depuis une fenêtre de la maison voisine. C’est ainsi que la servante parvient a sauver les deux enfants avant d’échapper elle même à une mort certaine. Les trois autres enfants, un enfant de la famille Weissenbach et deux enfants du maître serrurier Corpataux, qui s’étaient cachés par peur, périssent dans l’incendie.

Ce n’est que grâce à l’engagement de la population présente sur les lieux et à l’intervention des pompiers venus en renfort de Bulle, Romont, Morat, Guin, Tavel et même de Berne, que la propagation de l’incendie aux maisons voisines a pu être évitée.

A l’époque la Ville de Fribourg possédait déjà un service du feu. Il s’agissait d’un corps de pompiers constitué en 1844 et composé de professionnels du bâtiment (charpentiers, couvreurs etc) et de gymnastes engagés pour leur valeur athlétique. En 1868, trois ans avant l’incendie Lapp, cette équipe d’intervention s’était complétement désorganisée à la suite d’un exercice qui avait mal tourné. Mis en cause par une hiérarchie incompétente, 35 membres de ce corps avaient démissionné.

Seulement trois jours après l’incendie dramatique, les anciens membres du corps d’intervention proposent au Conseil communal de réintégrer la troupe à condition de disposer d’un droit de participation lors de la nomination des officiers. Exigence acceptée par les autorités au grand soulagement de toute la population.

Quand à l’illustration, unique témoignage visuel de l’incendie, il s’agit d’un dessin du peintre français François Bonnet (1811-1894). A l’époque de l’incendie, François Bonnet est professeur de dessin au Collège Saint-Michel et habite la Grand-Rue 32. Cette œuvre magistrale traduit parfaitement toute la dramaturgie de l’incendie et du sauvetage tout en respectant l’architecture des lieux.

Sources: Nouvelles étrennes fribourgeoises 1872 & Raoul Blanchard, Anita Petrovski: Deutschfreiburger-Kalender 2018

François Bonnet, L’incendie de la droguerie Lapp 1871, dessin au fusain rehaussé de blanc sur papier brun, 32,5 x 44 cm. Collection de la Ville de Fribourg N° 551.

François Bonnet, L’incendie de la droguerie Lapp 1871, dessin au fusain rehaussé de blanc sur papier brun, 32,5 x 44 cm. Collection de la Ville de Fribourg N° 551.

Passer une soirée agréable dans une ambiance chaleureuse et amicale en écoutant un guitariste et une chanteuse vous interpréter de la musique festive en français.

Les Marchands de fables en concert

Art-Buvette, rue Pierre-Aeby 31

Jeudi 11 janvier 2018 de 19h à 23h

Pour sa première exposition de 2018, la Galerie J.J. Hofstetter présente le œuvres de

Ricardo Abella, dessin & peinture

Michel Favre, sculpture

Muma, dessin & peinture

du 12 janvier au 10 février 2018

Vernissage vendredi 12 janvier 2018 dès 18h

Muma

Michel Favre

Ricardo Abella

Le Tunnel fête son 1er anniversaire avec la présence de Jean-Marc Richard et sa fameuse émission La ligne de cœur/RSR La Première diffusée en direct dès 22h, après un menu d’anniversaire spécial, une animation musicale de TCHI”NA*TCHO Jazz manouche, de 18 à 22h. Dessert et coupe de bulles offerts après le repas.

Le Tunnel, jeudi 4 janvier 2018

Bon anniversaire et longue vie au Tunnel!

Au gui l’an neuf

1 janvier 2018

En dépit des apparences, le gui ne serait pas linguistiquement parlant à l’origine de cette expression: o ghel an heu, en celte «que le blé germe», était la formule prononcée par les druides au solstice d’hiver lorsqu’ils coupaient le gui sacré. La tradition de s’embrasser sous le gui, porte-bonheur symbole de prospérité et de longue vie, a perduré ainsi que l’expression altérée en au gui l’an neuf. Attestée depuis le Moyen-Âge les enfants la prononçaient le jour de l’an pour quémander quelque aumône. (*)

Nous avons quitté année 2017 riche en événements. La réouverture du mythique Tunnel et la reprise de ses activités culturelles, l’arrivée de nouveaux commerçants et artisans, le succès probant de l’opération “Chaises du Bourg”, la tour éphémère à la rue des Épouses et le début des travaux en vue de la requalification du quartier, pour ne citer que les plus marquants.

En 2018 le Blog du Bourg continuera de vous informer sur les activités des commerçants, artisans et galeristes du quartier et nous espérons bien faire germer une autre idée participative.

Bonne Année, prospérité et longue vie à vous tous et merci pour votre soutien.

(*) Wiktionnaire