Gaby du Gothard

30 décembre 2010

Le Gothard au Pont-Muré existe depuis 1861. C’est sous le règne de Marie-Rose Holenstein que cette brasserie est devenu une véritable institution. Pour les politiciens, les artistes et autres “peoples” de passage à Fribourg, une visite au Gothard est devenu un must. Avec le stamm de la Landwehr et du Choeur des XVI l’animation était assuré. Depuis la reine Marie-Rose à quitté la scène. Une personne est restée fidèle au poste: Gaby. Anne-Gabrielle Nasel oeuvre depuis 36 ans au Gothard. Toujours souriante et serviable elle semble être inusable. Merci Gaby de toujours tirer la Cardinal avec une belle couronne, une couronne de reine.

Le site du Gothard: http://www.le-gothard.ch/index.html

Un passe-moi-les-jumelles de la TSR à voir: http://www.tsr.ch/emissions/passe-moi-les-jumelles/1299289-a-suivre-la-fermeture-du-gothard.html

Gaby du Gothard

La Wassmer-Veilleuse

30 décembre 2010

Prenez une Vierge Marie peinte en rose, un grisou-mètre, une vis impossible, la trompe du Gothard, un vibromasseur des années 40, un moule à biscuits, un coupe-pommes, un émoussoir à arbres, un fer à boeuf, un patin à glace, un moule à chocolat, une machine à coudre et un noeud de papillon en bronze. Assemblez ces ingrédients pour en faire une machine. C’est ce qu’a fait Pascal Bettex à l’initiative de Edouard Wassmer. Le résultat est un drôle de machin digne de Gaston Lagaffe, l’habilité artisanale en plus. A voir au Café du Gothard.

Le site de Pascal Bernex: http://www.bettexmatic.com/index.shtml

La Wassmer-Veilleuse du Gothard

Joyeux Noël

25 décembre 2010

Crèche de la cathédrale

Crèche de la cathédrale

C’est dès potron-minet, qu’il pleuve, neige, vente ou sous la canicule estivale, que Michel Simonet veille à la propreté de nos venelles, rues et places. Le sourire qu’il arbore en saluant le passant prouve qu’il aime son métier. Il arpente le quartier du Bourg avec sa charrette ornée d’une rose. C’est son côté poète. La reine des fleurs, symbole de l’amour, plantée au dessus des détritus qu’il entasse dans sa charrette et les photos qu’il réalise en mettant en scène son outil de travail en prenant les beautés du quartier pour décor. Merci au cantonnier-poète et bonnes fêtes.

Michel Simonet au travail

Photo de Michel Simonet

Photo de Michel Simonet

L’Espace Jean Tinguely-Niki de Saint Phalle accueille un choix d’oeuvres de Bernhard Luginbühl plasticien, dessinateur, graveur et réalisateur. C’est la première fois que cet artiste, ami de Jean Tinguely, expose à Fribourg.

Pour plus d’informations: www.fr.ch/mahf/fr/pub/espace_jean_tinguely.htm

Fondation Bernhard Luginbühl: www.luginbuehlstiftung.ch/

 

Branle-bas de combat ce matin à l’occasion de l’assermentation des nouveaux agents de la police à la cathédrale Saint-Nicolas. Cette invasion toute pacifique du Contingent des Grenadiers s’est terminée, comme il se doit, par la traditionnelle salve d’honneur à la place Notre-Dame.

Les Grenadiers sur le net: http://www.grenadiers-fribourg.com/index.htm

Conciliabules

En avant la fanfare

En rang par deux


Emerith Bächler, couturière

16 décembre 2010

En entrant dans son atelier accueillant de la Place Notre-Dame 6, le visiteur est immédiatement plongé dans une ambiance très féminine. C’est entouré des ses tissus, patrons, fleurs et mannequins que Emerith Bächler confectionne des vêtements sur mesure ou en prêt-à-porter.

Pour en savoir plus: http://www.couturemerith.ch/fr.html

Devant l’atelier

Emerith Bächler

Créations

Saint Nicolas

13 décembre 2010

Né en Asie Mineure vers 270, Nicolas aurait de bonne heure été nommé évêque de la petite ville maritime de Myre, en Anatolie. Il serait mort en 343.

De sa très riche légende, un épisode est particulièrement célèbre: En période de famine trois enfants demandent l’hospitalité à un boucher qui les tue, les découpe en morceaux, les jette au saloir comme des pourceaux, afin de les servir à ses clients. En faisant le signe de la croix, Saint Nicolas parvient à rassembler les morceaux et à ressusciter les trois enfants.

De nombreux autres miracles sont attribués à Saint Nicolas. Beaucoup ont trait à la mer, et le saint devient le patron des marins, puis des voyageurs. Il est aussi celui des enfants, des filles à marier, des tonneliers, des apothicaires, de la Russie, de Bari et bien sûr de la ville de Fribourg et de sa cathédrale.

Saint Nicolas et les trois enfants, peinture sur bois (Musée Wassmer)

Cela fait 26 ans que Robert Möschler travaille dans le quartier du Bourg. Un sacré bail! Cette longévité est preuve de créativité, de passion et de sérieux. Robert Möschler crée surtout sur commande. Il propose ses créations à partir de dessins et exécute également le sertissage de pierres précieuses et diamants. Actuellement il expose ses dernières créations dans sa boutique de la Rue des Epouses 3.

Dessins de création

Robert Möschler à son établi

Vitrine

Bonjour Grand Saint Nicolas

6 décembre 2010

Ce samedi, comme chaque année, des milliers de badauds ont envahi le quartier du Bourg pour accueillir le Grand Saint Nicolas et sa suite. Lors de son discours, il a parlé des changements profonds qui vont intervenir dans notre quartier avec la construction du pont de la Poya:

“Ma cathédrale rajeunit chaque année et d’ici peu, elle aura retrouvé le calme ; fini les bruits et la fureur des automobilistes. Peut-être pourra-t-on semer une belle prairie tout autour de ma cathédrale où mon âne viendra paître. Et vous mes chers enfants, vous pourrez gambader gaiement dans cet îlot de verdure!”

Le marché de Saint Nicolas à la Place des Ormeaux

 

On est pas là pour rigoler!

La cathédrale, portail occidental, tympan (détail)

Discours du Grand Saint Nicolas du haut du balcon de sa cathédrale

La bénédiction du Grand Saint Nicolas

Trouvées au Musée Suisse de la machine à coudre et des objets insolites: des raquettes à neige de l’Armée Suisse de la fin du 19ème siècle.

 

Il s’appelle Huseyin Korhan, dit Husso. D’origine du même pays que le Grand Saint Nicolas, il est né à Fribourg il y a 22 ans. Après son apprentissage chez Arnold Ayer il a décidé de redonner vie à la boucherie du quartier. Avec l’aide de ses parents et amis il propose un vaste choix de produits de qualité.

Pour la vie du quartier, la présence de commerces de proximité est essentielle. Nous espérons que les habitants du Bourg réservent un bon accueil à Husso.

Husso n’a rien à craindre du Grand Saint Nicolas. Il n’a rien a voir avec la fameuse légende du boucher…

Husso devant son commerce

 

Le père de Husso découpant un agneau