Nous sommes à la Grand-Rue 8. Hier, photo non datée, c’était la boucherie Jenny. A l’époque il n’y avait pas de supermarchés ou centres commerciaux. Le gens achetaient  dans le quartier, la viande chez le boucher, les produits laitiers chez le laitier-fromager, le pain chez le boulanger et tout le reste chez l’épicier. Dans le quartier du Bourg, rue de Lausanne comprise, il y avait 17 boucheries, 14 laiteries-fromageries, 15 boulangeries-pâtisseries-confiseries et 19 épiceries (Livre d’adresses 1937-38 de la Ville de Fribourg). Vers 1930 un salarié devait dépenser jusqu’à 50% de son revenu pour la nourriture. A partir de 1950, grâce à l’augmentation progressive des salaires et l’arrivée de la grande distribution avec des politiques de prix agressives (discount), la part du salaire consacrée à la nourriture a continuellement diminué. Cette évolution en faveur des consommateurs a par contre tué le commerce alimentaire de proximité.

Aujourd’hui l’ébéniste Olivier Kilchoer remplace le boucher. Dans son espace atelier-exposition au nom évocateur « Au péché du mobilier », Olivier restaure les antiquités dans le respect de l’objet et utilise les techniques à l’ancienne avec passion dans le but de redonner aux meubles leur jeunesse d’antan. Présent depuis 14 ans dans le quartier du Bourg, Olivier aime son cadre historique et l’ambiance conviviale qui règne entre ses différents acteurs : habitants, artisans, commerçants et galeristes. Il ne changerait d’endroit pour rien au monde.

Au fil du temps, le local et la devanture on subi quelques modifications. Le local actuel est plus grand que l’ancienne boucherie. Il englobe la porte et l’entrée de l’immeuble N° 8. Les deux immeubles N° 7 et N° 8 partagent la même entrée.

http://www.aupechedumobilier.ch/

Appel:

Si vous êtes en possession d’anciennes photos avec des commerces du quartier du Bourg, nous vous prions de bien vouloir nous envoyer une copie: karl.inglin@bluemail.ch

MERCI

Advertisements

Timothy Condon, Lisa Bischofberger, Próspero Filipe et Cristina Bürgi (manque sur la photo, remplacée par le petit Roan) se sont connus aux études. Ensemble ils ouvrent leur Restaurant-Café Bliss dans les locaux de l’ancienne Boucherie Despont. Étonnante mue. Mais le bœuf qui trône toujours au-dessus de la porte d’entée ne s’en plaindra pas, lui qui est herbivore.

Dans un espace chaleureux entièrement rénové, la sympathique équipe propose des mets élaborés avec des produits bios de proximité. Une cuisine goûteuse et saine, végane et sans gluten. Des plats à déguster sur place ou à l’emporter.

Tous les dimanches ils proposent un brunch sous forme de buffet et toutes les deux semaines, les jeudis et vendredis, il y aura possibilité de déguster un menu de quatre plats avec des produits de saison.

L’espace étant limité à douze places, il est préférable de réserver à l’avance.

Inauguration samedi 1er septembre 2018 de 9h à 21h

avec la participation du bluesman Bonny B

Restaurant-Café  Bliss, Rue du Pont-Suspendu 8, tel: 026 323 30 00,

email: contact@bliss.eco

https://www.facebook.com/bliss.eco/

https://www.bliss.eco/fr

HIER & AUJOURD’HUI

Ces prochaines semaines, le Blog du Bourg va publier une série d’articles sur la base de photos anciennes qui datent pour la plupart de la première moitié du 20ème siècle. Une manière originale de documenter l’utilisation des espaces à travers le temps. L’ouverture du Restaurant-Café Bliss nous donne l’occasion d’inaugurer cette série “historique”, d’où le choix de l’assemblage qui illustre cet article. A bientôt et bon vent à Timothy, Lisa, Próspero et Cristina!

Hier & Aujourd’hui. De la Boucherie au Restaurant végan.