Joyeuses Pâques

20 avril 2019

Quelques images printanières pour vous souhaiter Joyeuses Pâques.

Advertisements

Depuis ce matin des élèves du Cycle d’Orientation de Jolimont ramassent les déchets et autres mégots dans les rues du quartier. Munis de gilets jaunes, sacs poubelles et surtout dans joie et la bonne humeur.

Merci pour cette belle initiative!

Le 8 avril prochain, le Conseil communal va demander au Conseil général l’approbation d’une modification des horaires d’ouverture des commerces dans les quartiers historiques. Cette modification fait suite à la reconnaissance par le Conseil d’Etat du statut de site touristique à l’année à la Vieille-Ville de Fribourg (quartiers du Bourg, de l’Auge et de la Neuveville).

En cas d’acceptation, les commerces de ces quartiers ne vont évidemment pas ouvrir 365 sur 365 et organiser des ventes nocturnes tous les jours. Toute personne sensée l’aura compris.

Pour des éventements ponctuels, soit individuels ou concertés, cet allégement du règlement actuel assez rigide fait certainement sens. N’en déplaise aux éternels râleurs et autres frustrés qui distillent systématiquement leur venin sur les réseaux sociaux.

J’ai organisé à plusieurs reprises une Chasse aux Trésors dans le cadre de l’Association Trésors du Bourg qui regroupe les artisans, artistes, galeristes et commerces spécialisés du quartier. Cette proposition à la fois ludique et conviviale consistait à faire déambuler les participants dans le quartier à la rencontre des acteurs du quartier tout en participant à un concours doté de prix attractifs.

A chaque organisation de cet événement, la question d’une ouverture tardive ou même dominicale se posait et se heurtait aux dispositions réglementaires trop rigides. Ce qui était possible pour les galeries et ateliers d’artistes ne l’était pas pour les artisans et commerces spécialisés.

Autre argument qui parle en faveur de cette modification. Le tissus commercial de ces quartiers est principalement composé de petites structures souvent individuelles ou familiales, pas de “grosses machines à vendre”. Le problème d’éventuels abus vis-à-vis du personnel de vente n’existe donc pas.

Alors, chers membres du Parlement communal: offrez-nous cette opportunité! Merci!

Karl Inglin

Le message du Conseil communal sur ce lien: https://www.ville-fribourg.ch/sites/default/files/inline-files/Message36_Heuresouverturesitetouristique.pdf

 

Les sculptures de Véronique Chuard, les peintures et gravures de Renée Furrer et les peintures et dessins de Gisèle Poncet.

Du 5 au 20 avril et du 2 au 18 mai 2019.

Vernissage vendredi 5 avril 2019 dès 18h

Renée Furrer

Gisèle Poncet

Véronique Chuard

 

Le succulent repas que j’ai partagé en famille ce soir, des nouilles al pesto, je le dois à mon fils qui fréquente l’école primaire de l’Auge (« Auschule ») et surtout à l’idée de leur maîtresse, « Frau » Sturny. Ce qu’ils appellent « Projekttag » (journée à projet), dans cette école germanophone, ne cesse de m’émerveiller. Cette fois, l’idée était d’aller récolter de l’ail des ours, qui abonde, à l’état naturel, dans les bois avoisinants, et d’en faire aussitôt un grand pesto que chaque élève a pu ramener chez soi dans un bocal. En sus, les apprentis-cuisiniers ont confectionné des tagliatelles de A à Z. Ainsi, ils ramenaient à la maison un repas du soir. Comment dire ? La fraîcheur, la saveur et la consistance étaient au rendez-vous. C’était vraiment bon ! Je n’exagère pas parce que c’est mon enfant : tous les enfants avaient préparé ensemble les mêmes ingrédients, qu’ils se sont ensuite partagés. Les enseignants de l’école de l’Auge méritent vraiment d’être reconnus et remerciés pour le travail fantastique qu’ils accomplissent avec leurs élèves. J’ai un autre fils qui a fréquenté l’école romande… ce n’était pas tout à fait pareil – même si comparaison n’est pas raison, à hauteur de ces expériences forcément limitées.

Mais dire que cette école de l’Auge risque un jour de disparaître, faute d’élèves germanophones qui ne manquent pas, mais qui sont dirigés ailleurs, ou par la fatalité de la démographie linguistique ! Nombreux, cependant, sont les enfants du quartier du Bourg à la fréquenter. Par une décision sans doute administrativement justifiable, mais humainement aberrante, eu égard à la politique en faveur du bilinguisme, les élèves francophones qui fréquentaient l’école de l’Auge, il y a encore quelques années, ont dû quitter ce lieu scolaire pour être concentrés dans l’école de la Neuveville. Finis, les échanges dynamiques qui pouvaient se passer entre eux entre les heures de classe ou même en classe dans le même bâtiment. Je souhaite vraiment que cette école, ses enseignants et ses élèves puissent perdurer longtemps. Je crois que je ne suis pas le seul à m’en réjouir comme les enfants et les parents qui la connaissent.

Jean-Christophe Emmenegger

Le percussionniste et compositeur Fritz Hauser se donne un cadre limité pour faire naître tout un monde. Un crescendo qui enfle sans cesse, s’épanouit en uncosmos sonore complexe puis s’estompe, un roulement de caisse claire finement modulé dans lequel se dessine petit à petit une pulsation. Il mise sur des idées simples en apparence, se contente d’un instrumentarium réduit, laisse le silence produire son effet et crée ainsi des arches d’une grande cohérence et d’une belle éloquence percussive. Ses explorations sonores sont toujours planifiées avec précision.

Samedi de 20:00 à 21:30

Musée d’Art et d’Histoire Fribourg, Rue de Morat 12

Fritz Hauser

Visite des remparts

27 mars 2019

Parcourir le plus long tronçon de remparts existant encore en Suisse, allant du Belluard aux jardins de la HEP en passant par la Tour des Rasoirs et la Porte de Morat est à nouveau possible cette année.

Les visites sont libres tous les jours du 1er avril au 3 novembre 2019 de 9h à 19h.

Cette année la fameuse Tour Rouge est également accessible.

Fribourg Tourisme organise des visites guidées. En soirée, un chevalier et une commère emmèneront les visiteurs à la découverte de la ville, en leur racontant histoires et légendes.

L’Espace-galerie Trait noir vous invite à sa prochaine exposition:

Chantal Codourey, photographies

Vernissage samedi 30 mars 19 à 17h00
Ouvert les samedis 6 avril, 13 avril, 20 avril de 10h à 16h
Finissage le samedi 20 avril dès 17h00

Chantal Codourey

Fermée l’année dernière pour permettre la rénovation complète de l’immeuble, la Coutellerie va prochainement reprendre ses activités.

Pour se faire une idée de ce que va donner cette aventure, toute personne motivée à donner de son temps bénévolement pour ce projet est conviée le 1ER AVRIL à 18h30 A LA COUTELLERIE pour la réunion D’OUVERTURE!

En attendant, les responsables sont à la recherche du matériel suivant:

Casseroles,
poêles,
couteaux,
thermos,
jarres,
gros contenants (liquide &solide),
ustensiles(bar/cuisine),
louches,
spatules,
réchauds,
yaourtière,
tables (pliables),
jeux (de société et autres, pour petits et grands)
Stylos/crayons papier/feutres,
un beamer,
lampes,
matériel de nettoyage,
théières,
une voiture,
boule(s) disco,
plantes,
mixer de compèt (genre le Kenwood de l’économie familiale)
rice-cooker,
bouilloire,
haut-parleurs,
bols à soupe,
assiettes creuses,
assiettes plates,
couverts (couteaux, fourchettes, cuillères)
verres à pieds,
verres à eau,
saladiers / grands bols,
cafetières italiennes,
plaques électriques,
tasses à café / expresso,
tasses à thé,
serviettes en tissus,
carafes,
bougies,
vaisselle taille enfant (mais pas du plastique!)
2-3 grandes ardoises
papier kraft
planches de bois massif

Si vous avez ou savez où récupérer des objets qui sont dans la liste,
contactez par mail: lacoutellerie@riseup.net

Merci!

Marion Canevascini

15 mars 2019

Depuis une quinzaine d’années, Marion Canevascini poursuit en peinture une recherche sur la notion de trame ou de canevas, inspirée par le principe de contrainte comme moteur de la création.

Les toiles présentées ici constituent la deuxième partie d’un projet montré au printemps 2015 à la galerie Trait Noir. Les structures peintes y évoquent des parquets dont les lames seraient disposées de façon alternée, croisée ou en damier.

La structure, abstraite, fonctionne ici encore métaphoriquement. Ces lames croisées, bien plus qu’un plancher parqueté, suggèrent un cheminement à tâtons dans un univers d’obstacles : quel choix l’oeil va-t-il opérer ? Quel chemin va-t-il prendre ? La structure représente-t-elle un enfermement qui limite, qui contraint, ou au contraire un garde-fou sur lequel s’appuyer ?

Car la grille est aussi le point de départ qui motive l’oeuvre. Comment, à partir d’un dessin pauvre et fragmenté, échapper au déterminisme et rétablir une cohérence ? D’ailleurs, est-il souhaitable de rétablir une cohérence ?

Du rapport entre un élément et son ensemble naît une tension qui traverse l’image ; cette tension circule, suit les mouvements de l’oeil, cherche une échappatoire, crée le malaise, ou au contraire, s’organise, s’équilibre, se résout.

C’est précisément dans ce va-et-vient de l’oeil sur la toile que se construit la relation entre l’image et son spectateur. Ainsi l’image trouve-t-elle sa forme définitive dans l’oeil de celui qui regarde, le spectateur étant celui qui, le dernier, achève le tableau.

C’est avec une grande joie que le Musée Gutenberg peut présenter cette nouvelle exposition temporaire à nos visiteurs du 17 mars au 7 avril 2019.

Vernissage samedi 16 mars 2019 à 18h

20h Concert de Christophe Piller (piano) et Marie Bavaud (violoncelle)

Marion Canevascini

 

Adieu Robert

27 février 2019

Après 35 ans d’activité dans le quartier du Bourg, à la rue de Zaehringen puis à la rue des Épouses, l’orfèvre-joaillier Robert Möschler a mis les clés de son atelier sous le paillasson. Robert poursuivra ses activités  professionnelles chez lui à Treyvaux.

Il est toujours triste de voir partir un artisan qui a œuvré durant de longues années dans le quartier. Merci Robert et bonne continuation!

Son local sera repris par une jeune bijoutière qui y installera son atelier tout prochainement. C’est une très bonne nouvelle!

 

La Galerie J.-J. Hofstetter expose les œuvres de Susi Lüthi, Anne Carole Rueger et Jean-François Zehnder. Du 22 février au 30 mars 2019.

Vernissage vendredi 22 février 2019 dès 18h

Susi Lüthi

Anne Carole Rueger

Jean-François Zehnder

Rénovation des Arcades

20 février 2019

Le Conseil général a accepté le crédit pour la rénovation du mythique Café des Arcades sur la Place des Ormeaux. Le travaux vont débuter en octobre 2019 et vont durer une année.

Tous les détails du projet de rénovation dans le message au Conseil général que nous mettons en lien: https: //www.ville-fribourg.ch/sites/default/files/inline-files/Message35_Transformation%20b%C3%A2timent%20Arcades.pdf

 

Le galeriste Jean-Jacques Hofstetter a eu l’excellente idée de prolonger une exposition dans la rue en posant une œuvre du sculpteur Emmanuel Lendenmann devant sa galerie. Comme tous les commerçants, fleuristes ou autres, qui posent des objets “décoratifs” dans la rue, il a du s’acquitter des émoluments habituels.

Actuellement la Ville de Fribourg projette d’occuper des locaux commerciaux vides pour des projets culturels. C’est une très bonne idée. Il serait également souhaitable de soutenir les commerçants ou galeristes qui occupent le domaine public d’une manière «décorative» en renonçant de les taxer. Un petit coup de main en faveur des surfaces qui ne sont pas (encore) vides…

A l’occasion de la 5ème édition du Salon du Livre Romand, la Galerie Cathédrale vous invite dans l’univers des “UNICORNES”.

Exposition vente du 16 février au 16 mars 2019 des planches originales de la bande dessinée “La chasse à la licorne”. Dessins de Gilles-Emmanuel Fiaux et scénario d’Eugène aux éditions de la Maison Rose, 2017.

Vernissage, le samedi 16 février dès 17 h, en présence des artistes.

Lecture, le 2 mars 2019, à 17h, par EUGENE, de « Ganda» histoire folle d’un rhinocéros, roman d’Eugène,  Aux éditions Slatkine, 2018 

L’Accroche-Choeur sous la direction de Jean-Claude Fasel fête ses 30 ans avec un concert à l’Église des Cordeliers.

Au programme le Requiem, la Messe des Pêcheurs de Villerville et le Cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré.

Jennifer PELLAGAUD, soprano
Jean-Luc WAEBER, baryton
La Chapelle Instrumentale de la Cathédrale Saint-Nicolas
direction Jean-Claude FASEL

Église des Cordeliers, samedi 16 février 2019 à 20h

 

En 1957, cinq copains artistes s’associent pour créer le Groupe Mouvement à Fribourg, où il n’existe alors pas de galerie. Ils ont la volonté de donner accès à l’art au plus de gens possible. Pendant plus de 50 ans, Mouvement organise des dizaines d’expositions, soutient de jeunes talents, expose des artistes venus de nombreux pays, promeut l’art sous toutes ses formes et propose des œuvres accessibles à toutes les bourses. Témoignage de cette période, cet ouvrage a pour but non seulement de rendre hommage à ces artistes, mais aussi de donner accès à leur travail. Avant-gardistes, les membres du groupe n’ont pas tous fait d’importantes carrières et sont, pour certains, restés un peu dans l’ombre.

Historien de l’art formé à l’Université de Fribourg, Philippe Clerc a travaillé pour la maison de vente aux enchères Christie’s avant d’entrer au service de différents collectionneurs suisses et internationaux. Spécialiste de la peinture suisse des XIXe et XXe siècles, il a notamment fait des recherches sur Corot en Gruyère, mais également sur les élèves de Ferdinand Hodler à Fribourg et Genève.

Vernissage du livre, Galerie J.-J. Hofstetter, mercredi 13 février 2019 de 17h à 22h

Fermera ou fermera pas? A l’heure actuelle nul ne le sait vraiment. A l’exception des managers de la Poste nourris depuis des années au biberon du néolibéralisme. Cas échéant, les usagers, le personnel et les autorités communales seront mis devant le fait accompli. Comme d’habitude.

La fermeture de la Poste du Bourg serait un coup dur pour tout le quartier, ses habitants, commerçants, artisans et nombreuses administrations communales et cantonales qui utilisent ses services.

A l’heure où le géant jaune traverse des turbulences (affaire CarPostal et réunions de cadres coûteuses et inutiles), les responsables feraient bien de se souvenir que La Poste appartient au peuple suisse et que sa mission première est de servir le public et non pas d’engranger des bénéfices mirobolants.

 

L’âge adulte, c’est quand, c’est comment, c’est quelles étapes? Après les racines à Lausanne, l’enfance à Neuchâtel, l’adolescence à Saignelégier, la caravane du Collectif DIRE fait escale à Fribourg pour évoquer l’âge adulte lors de l’apéro “Récits de vie” du lundi 18 février 2019 de 19h à 21h. Avec vous?

Galerie Contraste, Ruelle des Cordeliers 6, 1700 Fribourg

Composer et imprimer sur de vieilles machines, relier, brocher et gaufrer un livre, imprimer votre t-shirt en sérigraphie.

Visiter l’exposition permanente du Musée et l’exposition temporaire consacrée à Bernard Schorderet.

L’Association des Amis du Musée Gutenberg vous invite le dimanche 3 février 2019 de 10 à 17 heures pour ces manifestations gratuites.

http://www.gutenbergmuseum.ch/fr/accueil/events/