Les arbres du quartier

30 janvier 2011

Le plus connu de nos arbres est le “fils” du fameux Tilleul de Morat sur la Place de l’Hôtel-de-Ville. Mais nous avons d’autres endroits arborisés: La Place des Ormeaux, la Place du Marché-aux-Poissons, l’arrière de la Cathédrale et la Promenade du Palatinat.

Nous publions quatre photos d’écorces et vous proposons une petite devinette. De quelles essences s’agit-il? Réponse dimanche prochain.

  • Et voici la réponse: écorce A: Marronnier (Place du Marché-aux-Poissons); écorce B: Platane (Palatinat); écorce C: Bouleau (Cathédrale); écorce D: Tilleul (Place de l’Hôtel-de-Ville)

Ecorce A Marronnier

Ecorce B Platane

Ecorce C Bouleau

Ecorce D Tilleul

Advertisements

L’idée est simple, conviviale et correspond pleinement à l’esprit du quartier du Bourg. Demain soir c’est Clément le patron du Pub de la Grand-Rue qui ouvre la joyeuse valse des maîtres queux. Il propose à ses hôtes d’un soir des spécialités malgaches: beignets de crevettes, sambas (feuilletés aux 7 épices), filet de poulet au lait de coco et gingembre, salade de fruits exotiques. Un menu à vous mettre l’eau à la bouche et l’été dans vos assiettes.

Pour tout renseignement et réservation: Le Tunnel 026 321 33 34

Clément le patron du Pub de la Grand-Rue

Depuis la distribution des flyers dans les commerces nous enregistrons en moyenne une centaine de visites par jour. En comparaison avec d’autres blogs édités par WordPress en Suisse romande, le blog du Bourg se place dans le peloton de tête et occupe souvent la première place. Un grand merci à toutes les personnes qui visitent notre blog et le font découvrir à leurs amis.

Nous avons ajouté la possibilité d’abonnement. Vous pouvez inscrire votre adresse email dans la case que vous trouvez sur le bas de la page :”Abonnement courriel”. Vous recevez un courriel de confirmation. Par la suite vous serez averti à chaque nouvelle publication.

Vendredi 28 janvier dès 18 heures a lieu le vernissage de trois artistes du Creahm. Véronique Bovet, Géraldine Piller et Maude Vonlanthen exposent des oeuvres au crayon, encre et acryl sur papier. Il s’agit de créations très expressives et pour la plupart richement colorées. Ce sont des images qui interpellent et ne laissent pas indifférent.

Le Creahm est une association qui met à la disposition des personnes handicapées un atelier ou elles peuvent s’exprimer librement dans les domaines de la peinture, la gravure et la sculpture. Vous pouvez visiter le magnifique site du Creahm que nous mettons en lien:

http://www.creahm.ch/francais/assocation.html

Véronique Bovet

Géraldine Piller

Maude Vonlanthen

Cela fait 65 ans que ce commerce existe et 35 ans que René et Ana Aeby l’exploitent en deuxième génération. Dans leur “petite grande surface” ils offrent un assortiment aussi complet que possible avec un beau choix de fruits et légumes frais. On ne se rend pas “Chez Aeby” pour profiter de prix cassés, mais pour y être reçu en ami, pour acheter des produits de qualité et si le moment le permet, faire un brin de causette avec les patrons ou d’autres clients. C’est toute la convivialité du commerce de proximité. René Aeby effectue également des livraisons à domicile chez les personnes agées ou handicapées du quartier. Et cela gratuitement. Il n’est pas rare que lors de ces livraisons on lui demande un petit service comme changer une ampoule ou vider la boîte aux lettres.

A une époque où les surfaces de vente poussent d’une manière anarchique dans la région, le maintien du commerce de proximité dans le centre ville est un gage de qualité de vie et un service indispensable pour les personnes à mobilité réduite. Chers habitants du Bourg, avant de monter dans votre voiture pour rouler vers l’un de ces “temples de la consommation”, pensez-y.

Chez Aeby, Rue du Pont-Suspendu 14, Tel 026 322 26 48, ouvert du lundi au samedi (sauf mercredi après-midi)

René et Ana Aeby

Tichodrome échelette est le nom un peu barbare de ce magnifique volatile. En été, il niche dans les falaises entre 1000 et 3000 m d’altitude. Quand il grimpe, il passe inaperçu, mais dès qu’il déploie ses ailes pour son vol papillonnant, il est remarquable de beauté. Il à des ailes arrondies avec des motifs rouges sang, noirs et blancs. Il trouve dans les cavités des vieux murs, qu’il inspecte minutieusement une à une avec son long bec, les insectes qui constituent son repas. Avec un peu de patience et un tantinet de chance vous pouvez l’observer sur les murs de la Cathédrale ou de la Porte de Morat.

Nous devons ce scoop ainsi que le descriptif et les photos à Gilles Hauser, un passionné d’ornithologie. Ce jeune habitant du quartier nous présentera à l’avenir d’autres oiseaux qui nichent ou sont de passage chez nous. Merci à lui.

Tichodrome échelette Photo Gilles Hauser

Tichodrome échelette Photo Gilles Hauser

Tichodrome échelette Photo Gilles Hauser

Samedi 22 janvier à 20 heures au Musée d’Art et d’Histoire, concert de musique contemporaine organisé par Eclatsconcert. Le Collegium Novum Zürich interprète des oeuvres de Georges Aperghis, Beat Furrer, Rico Gubler, Morton Feldman, Jean-Charles François et Ivan Wyschnegradsky.

Pour toutes les informations veuillez consulter le site de Eclatsconcerts:

www.eclatsconcerts.ch/actualites_f.php

Restaurer des meubles anciens requiert une dextérité artisanale hors du commun et une connaissance approfondie des styles et des techniques à l’ancienne. Redonner le lustre et la jeunesse d’antan aux meubles souvent en très mauvais état est la passion d’Olivier Kilchoer. Pour son travail il utilise une impressionnante panoplie d’outils et de matériaux, tels des bois aux noms qui font rêver: ébène de Makassar, acajou de Cuba ou palissandre de Rio. Dans son atelier-boutique il achète ou vend des meubles anciens mais également d’autres objets d’époque.

Au péché du mobilier, Grand-Rue 8

Ouvert du mardi au samedi ou sur rendez-vous au 026 321 35 09

Olivier Kilchoer

Rabot à bois

Dessus de table à thé Louis XV avant restauration

Secrétaire Hopfengärtner env. 1830 et faïences de Gien

Parfois le hasard fait bien les choses. Comme cette photo prise depuis le Bletz. La cathédrale cachée partiellement par la cheminée à fait tilt. Une parodie de la fameuse campagne d’affichage des années 80 s’imposait. Des « flyers » imprimés chez Jacques Longchamp, l’imprimeur du quartier du Bourg, seront distribués dans les commerces du quartier.

Nous profitons de l’occasion pour remercier l’Association des Intérêts du quartier du Bourg et l’Association des Commerçants du Bourg pour leur précieux soutien.

L’éloge du pavé

16 janvier 2011

« … En remplaçant dans un village une chaussée empierrée ou un chemin de terre par une route goudronnée, on ne change pas qu’une couleur, on bouleverse la dynamique de la vision et la conscience de ce village. Parce que la pierre ou la terre sont des surfaces rugueuses et rêches, et surtout perméables, l’œil se trouve retenu, le regard arrête et, grâce à cette perméabilité, mis en relation avec les profondeurs souterraines. Tandis que le ruban parfaitement lisse et imperméable de l’asphalte fait glisser l’œil, déraper le regard, et le projette vers le lointain, vers l’horizon. Les arbres et les maisons, sapés dans leurs assises par la route-anguille, paraissent vaciller comme au bord d’un toboggan. C’est pourquoi on ne fera jamais assez l’éloge du vieux gros pavé de granit… »

Michel Tournier, petites proses

Place du Marché-aux-Poissons

Place du Marché-aux-Poissons

Ce soir, 14 janvier dès 18 h a lieu le vernissage de la première exposition de l’année chez Jean-Jacques Hofstetter à la rue des Epouses 18. La galerie présente les oeuvres de quatre artistes: Xavier Ducry, film d’animation – Pascal Maradan, peintures – Guillaume Estoppey et Christophe Riotton, dessins.

Sous le titre “Le Carrousel Atomique”, Xavier Ducry présente son nouveau film d’animation à la craie, à travers une exposition retraçant cinq années de travail. Après avoir assisté à la projection, vous pourrez vous attarder sur une partie des 10’000 photos nécessaires à la réalisation de ce court-métrage de 17 minutes. Les cadres des illustrations ont été conçus spécialement pour l’occasion par la sculptrice Véronique Chuard.

Pour plus d’informations: www.galerie-hofstetter.ch/dotclear/index.php?Exposition-news

Xavier Ducry, le Carrousel Atomique

Pascal Maradan, peintures

Guillaume Estoppey et Christophe Riotton, dessins

Le brassage de bière dans les couvents est une tradition répandue qui remonte au Moyen Age. Pensez aux nombreuses “abbayes” et “trappistes” belges et également les “Klosterbräu” et autres “Stiftsbräu” d’Allemagne et d’Autriche. A Fribourg trois passionnés de la bière artisanale, Jens Anfindsen, l’initiateur du projet, Hans A. Rüegsegger et Mehdi Abbaszadeh font revivre cette tradition au couvent des Cordeliers. Sous le nom de “Freiburger Biermanufaktur” ils brassent des bières de fermentation haute, non filtrées ou pasteurisées. Ce sont des bières gouteuses qui n’ont rien à voir avec les bières industrielles. Prenez par exemple la bière du Quartier, l’une des spécialité de la brasserie. Elle est limpide avec une mousse bien blanche. Au nez vous allez trouver un parfum floral, de fruit, de pain grillé avec des notes de miel et délicatement praliné. En bouche elle aura une attaque saline, le goût de houblon et un final poivré et malté. Cela fait saliver.

Dans le quartier vous pouvez déguster ces bières au Café des Arcades, au Café du Belvédère, Chez Clément et au Café du Tunnel. Vous pouvez également acheter la bière directement à la Freiburger Biermanufaktur, Rue de Morat 8.

Le site de la Freiburger Biermanufaktur:

www.freiburger-biermanufaktur.ch/fr/la-brasserie.html

et si l’histoire du couvent des Cordeliers vous intéresse:

www.cordeliers.ch/spip.php?page=couvent&couv=FR&div=hist&art=presence&lang=fr

Des matières premières de qualité, le malt...

... et le houblon

un fût de bière du Quartier...

...et la bière du Quartier en bouteille

Drôles de cheminées

9 janvier 2011

Place Notre-Dame 6

Rue Pierre-Aeby 17

Nous avons dans le quartier de Bourg deux drôles de cheminées souvent immortalisées par les touristes. L’une à la Rue Pierre-Aeby 17 et l’autre à la Place Notre-Dame 6. Cette dernière figure déjà sur l’illustration publiée dans l’article précédent (Le Jeu des Rois). En 1742, cette maison fut le théâtre d’un fait-divers tragique. Ce jour-là, à 11 heures du matin, les murailles de l’arrière de cette maison s’écroulent au Grabensaal par « le manguement du rooc qui s’est détaché, et comme des ouvriers voulait allés sauver lés tuilles sur les toits, ils sont avec ledit toit tombé où 9 personnes onts péri misérablement ». Ces neuf ouvriers qui s’appelaient Buntschu, Haÿo, Thos, Pitet, Zosso, les deux frères Zurkinden, Helfer et Hilcher  laissèrent huit veuves et 21 orphelins.

Le Jeu des Rois

6 janvier 2011

Imaginez le quartier du Bourg noir de monde. Un cortège ouvert par des hommes déguisés en sauvages (les rababous de l’époque), suivis de Gaspar, Melchior et Balthasar, les rois mages et leurs troupes armées à cheval et à pied, les rouges, les maures et les bleus, des fifres et des tambours, le roi Hérode et sa suite, une crèche vivante avec anges et angelots. Et tout ce beau monde se retrouve sur la place devant la Grenette pour la mise en scène d’une bataille rangée et pétaradante. Puis, tous à l’église pour un office solennel avant de se disperser dans les tavernes et couvents de la ville pour danser et faire ripaille. Ce joyeux mélange de carnaval païen, jeu de guerre et rites catholiques, c’était le Jeu des Rois à Fribourg au 18ème siècle.

Description du Jeu des Rois publiée par l’historien Jean Pierre Dorand (pages 79 et 80)

//books.google.ch/books?id=-evDWH2oR14C&pg=PA80&lpg=PA80&dq=le+jeu+des+rois+fribourg&source=bl&ots=qTG2yS7b0a&sig=UXmGsMqhiYc-K7r3eW5tYChnFTc&hl=fr&ei=TYEYTdSENMfysgb0oqz3DA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2&ved=0CB4Q6AEwAQ#v=onepage&q=le jeu des rois fribourg&f=false

Le Jeu des Rois avant 1798

Le Jeu des Rois avant 1798

En 2005 Jérémie Safala termine sa formation de pâtissier confiseur au Rex. Pendant deux ans, il se perfectionne dans sa cuisine et vend ses produits au marché. En 2007 il redonne vie à la boulangerie de la rue de Morat. L’Ecureuil est né. Dans sa boutique aux couleurs chaleureuses il propose ses spécialités : pain noir, à la courge, au lin, au tournesol, baguette au levain ainsi que ses tartes originales à la courge-marron-noisette ou chocolat-noix de pécan- pistache. Tous les  samedis Jérémie Safala propose ses produits au marché à la Grand-Rue.

La boulangerie L’Ecureuil ouvre également tous les dimanches de 9 à 19 heures.

Jérémie Safala dans sa boutique

Les fameuses tartes

Spécialité du moment: le Gâteau des Rois

Bonne année

1 janvier 2011

Nos meilleurs voeux à toutes et à tous, habitants, commerçants, artisans et amis du quartier du Bourg.

Lever de soleil sur les toits du Bourg