Dans le cadre du projet de réaménagement du Bourg, la Ville de Fribourg a réalisé un échantillon de revêtement à la Rue des Épouses. Il s’agit de pavés en grès en provenance de Suisse centrale.

Les rues équipées de ces pierres naturelles très résistantes sont carrossables et la surface semble être suffisamment lisse pour permettre la circulation des personnes à mobilité réduite (chaises roulantes).

L’effet visuel est unanimement salué par les habitants, commerçants et passants. On attend tous avec une certaine impatience le réaménagement définitif de cette rue, la plus ancienne rue piétonne et l’une des plus touristiques de la ville.

L’éloge du pavé. Ce texte de l’écrivain Michel Tournier décrit parfaitement l’effet visuel du pavé par rapport à l’asphalte:

« … En remplaçant dans un village une chaussée empierrée ou un chemin de terre par une route goudronnée, on ne change pas qu’une couleur, on bouleverse la dynamique de la vision et la conscience de ce village. Parce que la pierre ou la terre sont des surfaces rugueuses et rêches, et surtout perméables, l’œil se trouve retenu, le regard arrête et, grâce à cette perméabilité, mis en relation avec les profondeurs souterraines. Tandis que le ruban parfaitement lisse et imperméable de l’asphalte fait glisser l’œil, déraper le regard, et le projette vers le lointain, vers l’horizon. Les arbres et les maisons, sapés dans leurs assises par la route-anguille, paraissent vaciller comme au bord d’un toboggan. C’est pourquoi on ne fera jamais assez l’éloge du vieux gros pavé de granit… »

Michel Tournier, petites proses (extrait)

Advertisements

“Verso Suelto” présente un répertoire qui décline à la perfection l’immense charge poétique des boleros et des rancheras dans une version jazz modernisée, à la fois délicate et attrayante.

L’ensemble est composé de la chanteuse tessinoise Raissa Avilés, d’origine mexicaine, du contrebassiste jazz Pedro Martinez Maestre, espagnol, et du pianiste jazz français Alix Logiaco.

Dans ce concert ils présentent le répertoire de leur premier disque omonime enregistré aux États Unis en 2016 ansi que d’autres interprétations des classique de la musique latine.

Dimanche 6 mai 2018, 20.30 – 22.30

Le Belvédère, Grand-Rue 36

Verso Suelto

Cabaret Songs

2 mai 2018

Entre chansons et music-hall, Annina Haug, chanteuse, et Raphaël Sudan, pianiste et improvisateur, tous deux fribourgeois, vous emmènent en voyage de Paris à Broadway.

Vendredi 4 mai 2018 de 21.00 à 23.30

Pension Lido

Café du Tunnel

Annina Haug

La pierre lumineuse est une pierre coulée aux minéraux naturels. Le mortier, créé dans une bassine, est un mélange de ciment, d’eau et de minéraux qui donne naissance à une pierre spéciale. La particularité de la pierre lumineuse est que des fibres de verre, que l’on appelle aussi fibres optiques et qui sont utilisées pour la transmission de l’information, sont intégrées dans la pâte. Une fibre de verre est un filament long et fin comme un cheveu humain. Son mélange avec le béton a permis de créer ce nouveau matériau translucide.

Paula Pakery travaille depuis de nombreuses années sur le thème de la lumière. Il n’est donc pas surprenant qu’elle soit fascinée par les nouvelles possibilités de la capter ou même la capturer. Elle s’adonne intensément au travail de la matière et de la forme, mais les éloigne de leur environnement technique et crée des œuvres d’art, un plaisir quotidien.

Le Musée Gutenberg se réjouit de pouvoir accueillir ses visiteurs pour cette nouvelle exposition temporaire du 9 mai au 4 août 2018.

http://www.gutenbergmuseum.ch/home/

Les Tours de Ville Femmes à Fribourg 2018 recouvrent la période de 1918 à nos jours.

Faites la connaissance d’Elisa, modiste et enseignante à l’Ecole professionnelle des filles, de Louise Zbinden, fille d’une famille de paysans, de Jeanne Niquille, première docteure en histoire de l’Université de Fribourg et de bien d’autres héroïnes de la vie quotidienne fribourgeoise.

Le Tour de ville vous permettra également de découvrir des endroits magiques dans le quartier du Bourg, un espace urbain en voie de réhabilitation.

Toutes les dates et informations utiles sur ce lien:

http://www.femmestour-fr.ch/il-y-a-100-ans-guerre-grippe-et-greve/

Le photographe Alain Volery ouvre les portes de son atelier et vous invite au vernissage de l’exposition de 14 photographies tirées Fineart sur toiles canevas grands formats. Il s’agit de photos réalisées lors d’un voyage en Norvège, de Oslo au Cap Nord.

Toute la journée projection sur grand écran de “Aurora” et “From Oslo to North Cape”, deux courts-métrages réalisés en Norvège.

Dès 16h Apéritifs et concert acoustique de Chris Maldah

Samedi 28 avril 2018 de 9h à 18h

Atelier Alain Volery, Rue Zaehringen 2

https://www.alainvolery.ch/

Photo Alain Volery

Visite présidentielle

26 avril 2018

Ce matin visite du président allemand Frank-Walter Steinmeier et de notre président Alain Berset à la Cathédrale Saint-Nicolas où ils ont été reçus par le chanoine Jean-Jacques Martin, prévôt du Chapitre cathédral de St-Nicolas et d’une délégation ad hoc.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la visite officielle du président allemand en Suisse.

Dans le cadre de la Fête de la Danse Fribourg 2018. Grimper les marches du clocher de la Cathédrale en bonne compagnie et profiter d’un moment à deux, en toute intimité, sur le slow de son choix : la Fête offre aux couples quelques minutes uniques avec une vue magique sur la ville.

Cathédrale Saint Nicolas

Vendredi 4 mai 2018 de 19.30h à 21.15h

Le programme complet de la Fête de la Danse Fribourg 2018 sur ce lien:

http://fetedeladanse.ch/fribourg/programme/2018/5/4/

Photo Frédéric Siffert

Photo Frédéric Siffert

Sous le titre Regards sur Fribourg et Ailleurs, le peintre Daniel Bula expose ses toiles à la Galerie Cathédrale du 28 avril au 19 mai 2018.

Galerie Cathédrale, Rue du Pont-Suspendu 2

Vernissage samedi 28 avril 2018 de 16h à 20h

Daniel Bula

Concert de Jazz

24 avril 2018

Sibylle Germann et André Pfammatter

Concert Duo Jazz

Old Vervain Cocktail

Jeudi 26 avril 2018 dès 19h

Art-Buvette

Rue Pierre-Aeby 31

En images

Les pavés de Fribourg

Dosage de poudre blanche

Belle mécanique

Travail de précision

Derniers réglages

Une petite pause avant le coup de feu de midi

Chasseur de selfie

Il faut-être à l’heure pour gagner des fleurs

Qu’en pense le Père Girard?

Elle est belle ma machine!

 

Quartier bouclé

23 avril 2018

Demain, mardi 24 avril 2018, le quartier du Bourg sera fermé à la circulation à l’occasion du prologue du Tour de Romandie:

Dès 7h, circulation partiellement interdite, toute la rue de Morat depuis le rond-point du Varis, la rue du Pont-Suspendu et la rue des Chanoines.

Dès 9h, quartier entièrement fermé à la circulation. Il n’y aura aucun accès possible en véhicule dans toute la zone.

Les perturbations devraient durer jusqu’à 20h.

Le stationnement sera interdit dans l’ensemble du quartier, selon la signalisation en place.

Les parkings situés sur le plateau de Saint-Léonard, au Palatinat et à la Route-Neuve seront gratuits du mardi 24 avril dès 7h au mercredi 25 avril à 8h.

Pour les transports publics, le site des TPF vous renseigne:

http://www.tpf.ch/info-trafic;jsessionid=9A5642F8AE46A8A10CF614773B8EFE37

(Photo: Laurent Sciboz)

Photo Laurent Sciboz

Soleil, température estivale, sourires et tout plein de poésie pour lancer la deuxième saison des Chaises du Bourg. La Fête sur le Bletz en images.

Merci à La poésie, ça court les rues / Semaines de la lecture, à la Ville de Fribourg et aux Bergères et Bergers des Chaises du Bourg, et merci à l’infatigable Elisabeth Longchamp-Schneider pour l’organisation.

Né à Fribourg en 1939, cofondateur du Groupe Mouvement, Roland Bugnon a présenté ses œuvres pour la dernière fois en 1985 au Musée d’Art et d’Histoire de Fribourg. Après une carrière internationale, le voici de retour dans sa ville natale.

Du 20 avril au 26 mai 2018, la Galerie J.-J. Hofstetter présente les œuvres qu’il a réalisées durant ces dernières années.

Vernissage vendredi 20 avril 2018 dès 18h

http://www.rolandbugnon.ch/

Roland Bugnon

Le Service de l’environnement a mesuré les concentrations de polluants atmosphériques dans le quartier du Bourg à Fribourg de 1987 à 2015. Il vient de publier un rapport qui condense les principaux résultats. La qualité de l’air dans le quartier du Bourg s’est nettement améliorée dès la fermeture du pont de Zaehringen au trafic individuel motorisé en octobre 2014. Les valeurs limites sont désormais respectées pour le dioxyde d’azote et les poussières fines.

Les mesures de la qualité de l’air dans le quartier du Bourg à Fribourg ont débuté en 1987 et ont duré jusqu’en 2015. La période d’observation aura duré 28 ans. C’est la plus longue série de mesures effectuées dans le canton de Fribourg.

La zone autour de la cathédrale Saint-Nicolas a été exposée à une pollution atmosphérique importante, en raison d’une circulation dense dans des rues très encaissées et mal ventilées. De 1987 à 2013, les valeurs limites d’immission pour le dioxyde d’azote (NO2), les poussières fines (PM10) et l’ozone (O3) n’ont pas été respectées.

Suite à la fermeture du pont de Zaehringen au trafic individuel motorisé en octobre 2014, la circulation a fortement diminué dans le quartier du Bourg. La qualité de l’air s’est de ce fait clairement améliorée. Depuis 2015, les concentrations en NO2 et en PM10 se trouvent nettement en dessous des valeurs limites. La charge d’ozone correspond quant à elle aux valeurs rencontrées dans les agglomérations, plus basses qu’en zone rurale.

L’amélioration de la qualité de l’air aura des effets bénéfiques sur la santé des personnes qui habitent et fréquentent le quartier du Bourg, ainsi que sur les bâtiments historiques dont les façades étaient dégradées par les émissions polluantes.

Au vu des derniers résultats, il n’est plus nécessaire de mesurer la pollution atmosphérique dans le quartier du Bourg à l’aide d’une station. Une surveillance de la charge en dioxyde d’azote est toutefois maintenue. Depuis 2016, elle est mesurée à l’aide de capteurs passifs, une méthode qui permet de calculer facilement et à moindre coût la moyenne annuelle. Les résultats de 2016 et 2017 sont nettement en dessous des valeurs limites.

Source: Actualités de l’Etat de Fribourg, 16.04.2018

http://www.fr.ch/ww/fr/pub/functions/toutes_les_actualites.cfm?fuseaction_pre=Detail&NewsID=64166

Photo: Laurent  Sciboz: http://aerostier.ch/

Photo Laurent Sciboz

Jusqu’au samedi 21 avril 2018, la Galerie Cathédrale met en vente plus de 300 œuvres. Peintures, gravures ou sculptures d’artistes suisses ou étrangers à des prix accessibles, à l’exemple de ce magnifique paysage singinois du peintre fribourgeois Max Clément (1912-1995) (illustration).

Ouvert tous les jours de 12h – 19h (fermé le dimanche)

Galerie Cathédrale, Rue du Pont-Suspendu 2

Max Clément

 

Gaël Sapin, Parallèle

11 avril 2018

Gaël Sapin, né en 1987 à Estavayer-le-Lac, vit et travaille à Zurich.

Après son BA à la Haute Ecole des Arts de Berne et un séjour Erasmus à l’Akademie der Bildenden Künste de Munich, il obtient son MA à la Zürcher Hochschule der Künste Zürich en 2014.

En 2014 l’Etat de Fribourg lui attribue l’Atelier Jean Tinguely à Paris.

Galerie La Vitrine, Rue des Alpes 32

Exposition du 20 avril au 25 mai 2018

Vernissage vendredi 20 avril 2018 à 18 heures

Gaël Sapin

Les Chaises du Bourg reviennent. Cette année, en collaboration avec l’association Semaines de lecture, elles seront ambassadrices de la poésie et porteront chacune le nom d’une poétesse ou d’un poète.

Les chaises seront hébergées chez des Bergers et Bergères, qui les mettront à disposition de tous, en journée lorsque le temps le permettra.

Nous vous invitons au lancement de la saison 2, le mardi 17 avril 2018 à 18h00 sur la Place Nova-Friburgo.

En collaboration avec:

La poésie, ça court les rues / Semaines de la lecture

Ville de Fribourg

Association des commerçants de la rue de Lausanne et du quartier du Bourg

Association des intérêts du quartier du Bourg

Chaise de grimpe

Dès le départ le temps de la Coutellerie était compté. Le propriétaire de l’immeuble avait mis à disposition ses locaux en attendant leur rénovation.

La Coutellerie organisait, entre autres, des bouffes avec les invendus du marché, un atelier de réparation de vélos, des ateliers d’écriture, des concerts et des soirées thématiques ou festives.

Dès le départ aussi, la Coutellerie ne jouissait pas de la bienveillance des autorités. Des jeunes qui se réunissent en dehors des circuits habituels et oublient de demander l’autorisation de se réunir et de s’amuser, sont forcément suspects.

Ainsi, pour avoir planté quelques légumes et herbettes dans un carré en friche, ils avaient provoqué une crise d’autoritarisme d’un édile aujourd’hui à la retraite. Il avait tout simplement interdit l’accès des lieux en prétextant la dangerosité d’un escalier sans balustrade, escalier nettement moins dangereux que le passage pour piétons du Tilleul.

Les gens de la Coutellerie espèrent trouver un nouveau local. Si vous avez une idée ou même une proposition concrète, n’hésitez pas de les contacter par mail : lacoutellerie@riseup.net

Dans son édition du jour, le quotidien La Liberté publie une enquête sur phénomène des vitrines fantômes en ville de Fribourg. Dans cet article il est question des loyers souvent surfaits des locaux commerciaux en citant des prix annuels au m2. Pour illustrer cette notion quelque peu abstraite, j’ai fait un calcul sur la base d’un local actuellement mis en location à la rue de Lausanne. Un exemple concret.

Ce local est proposé pour un loyer mensuel de Fr. 3’500, charges comprises. En me basant sur une marge brute de 35% (différence entre le prix d’achat et le prix de vente de la marchandise), le futur locataire devra donc réaliser un chiffre d’affaire mensuel de Fr. 10’000 juste pour pouvoir payer le loyer.

Le futur locataire devra également prévoir un salaire pour vivre. Pour simplifier le calcul, j’ai prévu un revenu peu gourmand de Fr. 3’500 par mois. Additionné au loyer, cela demande un chiffre d’affaire mensuel de Fr. 20’000, en admettant qu’il travaille seul. L’engagement d’un employé ferait grimper le chiffre d’affaire nécessaire à Fr. 30’000 par mois.

Ce petit calcul ne tient pas compte des autres frais: assurances, téléphone, publicité, emballages cadeau, nettoyage etc.

En travaillant seul il devra réaliser un chiffre d’affaire moyen d’environ Fr. 1’000 par jour d’ouverture. (5 jours par semaine moins vacances et jours fériés). Un sacré challenge à la rue de Lausanne!

Pour espérer réussir, le commerçant devra également choisir une gamme de produits qui ne soit pas ou peu concurrencée par les grandes surfaces et la vente en ligne (internet).

A noter également que ce local a fréquemment changé d’occupant ces dernières années. Le dernier locataire vendait des articles de décoration intérieure. Le genre de bibelots que l’on trouve dans toutes les grandes surfaces et chez les marchands de mobilier genre Ikea ou Interio. Ce commerce n’a tenu que quelques mois.

La marge de manœuvre des autorités locales pour améliorer la situation du commerce de détail en ville est mince. Liberté des propriétaires d’immeubles et liberté de commerce obligent. Peut-être que le financement d’une cellule de conseil constituée de professionnels du commerce de détail, du marketing et de la finance pour accompagner des nouveaux projets pourrait être utile à des personnes qui désirent se lancer dans l’aventure. Certainement plus utile que des études onéreuses qui ne vont pas faire avancer le schmilblick.

Karl Inglin