La Fête-Dieu

15 juin 2017

La Fête-Dieu 2017 en images.

Aujourd’hui 10 juin 2017 c’est la journée officielle du 125ème anniversaire de l’Union Instrumentale de Fribourg. Réunion et aubades des fanfares de la Ville de Fribourg sur la place de l’Hôtel de Ville sous un soleil resplendissant et dans la bonne humeur.

Bon anniversaire!

Tuya dessine l’empreinte de votre main et la réalise d’après ce qu’elle ressent de votre personnalité. Elle vous invite à un voyage au cœur de vous-même.

Exposition de Enkhtuya Tserenbadam Sottas

Boutique Artibule, rue Pierre-Aeby 9

Vernissage vendredi 9 juin 2017 de 18h – 20h

Concert avec Onimo

Parfum de Tilleul

9 juin 2017

Le Tilleul de Morat sur la place de l’Hôtel-de-Ville est en fleur. Pour profiter pleinement de son merveilleux parfum, rendez vous sur la place tôt le matin avant la reprise de la circulation.

Le quartier de Bourg n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais minéral.

Jeudi 08 juin dès 19h00, jeudredi concert avec à l’affiche Las Chispas . Leur musique voyage du Mexique, avec la tradition du “son jarocho”, à la Colombie avec une pincée de “cumbia” , en passant par le Venezuela avec le “joropo” et terminant par le Pérou avec des rythmes afro- péruviens!
Ils interprètent le folklore et les chansons qui se sont présentées sur leur chemin!

Art-Buvette, rue de Morat 31

 

Je vois les trottoirs comme on feuillette un atlas, comme on aimerait
partir, comme on songe aux étoiles, comme on regarde la mer.
Debout face à des couleurs changeantes, à des profondeurs inventées
sous la surface de pas perdus, à des horizons derrière l’horizon,
debout face à l’écho des élans et au vent des marges, les yeux cloués
au sol je marche comme on tourne les pages.
Sur le macadam des villes et sur les feuilles des atlas les choses se
donnent à voir dans un tel excès de données et d’informations que tout
devient rapidement illisible. On rêve mieux qu’on apprend.
Une photographie, qui n’est souvent que le rêve de quelques mots, ou
de quelques noms, tient de la carte de géographie ou d’un plan astronomique
: on cherche à reconnaître quelque chose comme on essaie de
se repérer. A travers les réminiscences d’une curiosité, d’un rêve, d’un
savoir ou d’une saveur, on croit voir bien plus qu’on ne voit.
Alan Humerose, notes d’atelier

Galerie J.-J. Hofstetter du 9 juin au 15 juillet 2017

Vernissage dès 18h vendredi 9 juin 2017

 

« Arts de Faire » propose
vendredi 23 Juin 2017 à 20h
La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars
dit par Jacques Probst avec Marcel Papaux à la batterie

Alan Humerose

Pour la 3e année consécutive, le collectif Le Zaehringarten vous invite à son événement gratuit “Amène ton pot, adopte un pot” le samedi 3 juin de 9h30 à 16h. Faites circuler l’info!

Le collectif Le Zaehringarten invite toute la population à amener un pot de fleurs, de persil, de ce que l’on veut, entre 9h30 et 12h00 sur le pont Pont de Zaehringen. Chacun déposera son pot le long du trottoir afin de former un petit jardin. Les badauds pourront visiter cette œuvre éphémère durant l’après-midi.

Dès 12h00 jusque vers 16h, les passants choisiront gratuitement un pot pour décorer leur foyer. Ainsi, chacun emmènera chez soi un coin de jardin. Toute la journée, petits et grands sont conviés à dessiner de la verdure sur le trottoir ou encore à partager un pot de l’amitié sur notre stand. Celui-ci sera situé à l’entrée du Pont, côté Bourg.

Réservez!

30 mai 2017

Réservez la journée du samedi 24 juin prochain. Le Marché traditionnel du samedi à la Place de l’Hôtel-de-Ville et à la Grand-Rue sera en Fête de 8h – 15h.

Restauration et nombreuses animations pour enfants et adultes.

Fribourg est une ville connue pour ses ponts. On parlait beaucoup de Fribourg à l’époque des grands ponts suspendus. Architectes et maîtres d’œuvres ne manquaient pas de visiter Fribourg pour ses ponts historiques. Ces constructions n’ont pas toutes résisté au temps et seul quelques photos sorties des archives permettent de replonger dans le passé et d’y découvrir les vieux ponts aujourd’hui remplacés par de nouvelle structure plus moderne.

Le pont de Zähringen vous invite à une balade découverte sur la thématique des ponts de Fribourg. Ce n’est pas moins de 14 tables panoramiques installées sur les bords du pont qui dévoilent les informations historiques et techniques des ponts de Fribourg.

14 tables panoramiques représentant les ponts et passerelles suivants:

– Pont de la Poya
– Pont du Zähringen
– Pont de Berne
– Pont du Milieu
– Pont du Gottéron
– Passerelle des Neigles et Passerelle du Grabensaal
– Pont de St-Jean
– Pont de Pérolles
– Pont de la Motta
– Barrage de la Maigrauge
– Pont de la Glâne
– Pont de la Madeleine (autoroute)
– Viaduc de Grandfey
– Pont St-Apolline

Source: Fribourg Tourisme

C’est un petit miracle. Il a cessé de pleuvoir et le soleil est revenu pour le début de la Fête des Voisins. Il y a à boire et à manger et les enfants s’amusent.

Venez nous rejoindre sur la Place de l’Hôtel-de-Ville!

Nuit des Musées

19 mai 2017

Samedi 20 mai 2017 dès 18h aura lieu la traditionnelle Nuit des Musées de Fribourg.

Les Musées du quartier du Bourg participent à la Fête:

Musée d’art et d’histoire

Espace Jean Tinguely & Niki de Saint Phalle

Musée Gutenberg

Musée suisse de la machine à coudre
et des objets insolites

Vous pouvez consulter le programme détaillé sur ce lien:

http://www.ndm-fribourg.ch/site/

 

Découvrir les œuvres de John Carter, souvent décrites comme un dialogue entre peinture et sculpture, c’est se laisser prendre à un jeu subtil de va-et-vient entre deux perceptions: le plein et le vide, l’ombre et la lumière, le positif et le négatif. Un léger décalage, un glissement sensible apportés aux formes simples telles que le carré ou le parallélogramme, insufflent à ses objets muraux une sensation de mouvement et de recherche d’équilibre. La couleur, délicate, qui imprègne ces formes claires, entre en interaction avec la lumière qui en révèle le caractère tout à la fois expressif et insaisissable.

John Carter vit et travaille à Londres. Il est membre de la Royal Academy of Arts qui lui a consacré une exposition individuelle en 2013. Il expose régulièrement en Angleterre, en Allemagne, en Autriche, en Belgique et hors d’Europe (Japon, USA). En 2013, la Fondation Louis Moret à Martigny a présenté un ensemble d’œuvres sur papier de l’artiste, des peintures et des gravures, en collaboration avec l’atelier Fanal à Bâle qui l’édite régulièrement.

John Carter sera présent au vernissage le vendredi 19 mai à 18h00.

Galerie La Vitrine du 19 mai au 24 juin 2017

http://www.galerielavitrine.ch

Cocoz et Raton (Cosima Frieden, chant ,et Lionel Delaloye, accordéon) interprètent les chansons d’un répertoire vieux Paris/ vieux Broadway, qu’ils aiment de plus en plus à mesure qu’ils les découvrent. L’époque ce sont les années 30 environ. Le genre varie autour du musette, et les paroles sont belles ou drôles. Souvent les deux.

Art-Buvette, jeudi 18 mai 2017 de 19h – 22h

Décidément, les abeilles apprécient le quartier du Bourg. Après la Place Notre-Dame et la rue des Épouses, c’est à la Grand-Rue 22 qu’un essaim d’abeilles a décidé de se poser. Maintenant il ne reste plus qu’a mettre des fleurs partout pour leur donner du boulot.

Nouvelle transmise par Nathalie et Elisabeth.

Dans le cadre de l’exposition Jean Cocteau / Jean Mauboulès, la fondation APCd désire étendre les moyens d’accéder à l’œuvre de l’artiste protéiforme Jean Cocteau.

Le projet «Conversation avec Cocteau» est une performance/installation qui dialogue avec l’œuvre littéraire de Jean Cocteau. Pendant trois jours, l’artiste Joséphine de Weck se trouvera dans la petite maisonnette qui surplombe la place des Ormeaux (au-dessus du café des Arcades, Fribourg). Ce lieu sera accessible au public chaque jour de la performance entre 14:00 et 20:00. Entourée de toute sa bibliothèque et de portraits de Jean Cocteau, elle y lira des œuvres de Cocteau, elle passera d’une œuvre à l’autre, les lisant à voix haute, notant sur des feuilles de papier les passages qui la touchent, l’intéressent ou l’interrogent qu’elle accrochera ensuite dans ce lieu. Les visiteurs pourront discuter avec elle de telle ou telle œuvre de Cocteau ou lire ensemble des passages. Pour chaque visite, Joséphine de Weck essaiera si le temps le permet de portraiturer la personne à la manière de Cocteau. Les dessins seront aussi ensuite accrochés. Toute la population est invitée à venir dialoguer avec Joséphine de Weck et trois invités spéciaux seront présents : Philippe Trinchan, David Collin, Jacqueline Corpataux et Georges Savoy. L’horaire de leur passage est disponible sur le site web de l’événement.
Jean Cocteau nous a laissé une œuvre multiple et extrêmement prolifique. Elle est étonnante, contradictoire, tout en restant hautement poétique. Joséphine de Weck souhaite par cette performance questionner notre rapport à la littérature, au personnage de Jean Cocteau mais aussi notre capacité à partager une pensée. Se poser pendant trois jours et simplement lire à voix haute une œuvre est une hérésie dans un monde où tout se fait à toute vitesse.
Pour les personnes ne pouvant se déplacer, la performance sera également streamée sur un site créé pour l’occasion : www.conversationaveccocteau.info

10-11-12.05.2017

Maisonnette sur le “Bletz”, Place des Ormeaux 1

 

On est toutes et tous le voisin/la voisine de quelqu’un, alors que celles et ceux du Bourg et d’ailleurs soient les bienvenus.

Vendredi 19 mai 2017 dès 18h sur la Place de l’Hôtel-de-Ville

Amenez:

Votre vaisselle à pique-nique non-jetable

de la nourriture ou un plat à mettre en commun

à boire

Et merci à Anne, Marina et Elisabeth pour l’organisation.

 

 

Du 6 mai au 27 mai 2017, la Galerie Cathédrale expose les œuvres de l’artiste russe Vadim Stolyarov.

Ses peintures sont pleines de lumière et de bonne énergie – le soleil, la joie et l’espérance!

Venez toucher la magie..

Vernissage, le vendredi 5 mai 2017 dès 18h

Vadim Stolyarov

Trait Noir vous invite à une lecture à plusieurs voix et semi-improvisée de la nouvelle “Rue de la République” d’Oskar Coursin, fraîchement publiée avec illustrations de Nina Coursin.

“Rue de la République est une histoire d’amour, de mépris et de pitié. De l’un qui glisse vers l’autre et vice-versa. Une histoire en quatre mouvements. Les trois personnages en sont Luisa, Paul et Michelangelo. Un narrateur mène la danse. Le cadre de l’action ressemble vaguement à une grande ville française, belle et ancienne. Un café, un appartement, une rue dans la nuit. Si la réalité y apparaît quelque peu brouillée c’est la faute à la télévision, aux fantasmes et aux délires qui se superposent. Derrière l’intrigue triangulaire règne une atmosphère étrange, une atmosphère de doute avant la tempête : Rue de la République est une histoire simple suspendue dans la bizarrerie du monde.”

Le samedi 6 mai 2017 à 19 h

Un lien vers le blog des auteurs : http://cargocollective.com/ljubavipobuna

Illustration de Nina Coursin

Illustration: Nina Coursin

Jean-Pierre Humbert vous invite au vernissage de son exposition de dessins, peintures et estampes qui aura lieu à la GALERIE CONTRASTE à la ruelle des Cordeliers 6 à Fribourg.

DIMANCHE 7 MAI 2017 DÈS 16H00
À 17h, présentation de l’exposition
par Madame Irenka Krone-Germann
Dès 17h10, je présenterai le projet du livre intitulé «anaCHRONIQUES, Jean-Pierre Humbert» à paraître au mois de novembre 2017. Pour plus d’informations et pour souscrire: http://www.jphumbert.ch/node/739

GALERIE CONTRASTE
Ruelle des Cordeliers 6 à Fribourg
078 875 96 66 – info@jphumbert.ch
EN PERMANENCE: Exposition d’œuvres de la collection
du cabinet d’estampes de la Galerie Contraste

 

Illustration: TENTATIVE D’ÉVASION
2007 – JPH- Technique mixte

Les curiosités de notre cathédrale.

Après 40 ans d’attente, le portail Sud a enfin été rendu à la contemplation du public par une fête d’inauguration le 3 décembre dernier. Ce chef d’œuvre de la moitié du 14ème siècle continue de faire l’admiration des passants et touristes. Mais savez-vous que nous sommes tous représentés dans cette statuaire ? Bien sûr, personne ne peut assurer qu’il figure en bonne place parmi les saints et saintes ornant ce portail. Et pourtant.

Sur la droite du portail, les trois mages, transformés en rois, marchent vers la Vierge et l’Enfant au tympan. Ils nous représentent tous. Car ils symbolisent de toute évidence les trois âges de la vie. Le premier est un vénérable vieillard chevelu qui s’agenouille en ayant accroché sa couronne sur son genou gauche. Le deuxième est un bel homme d’âge mûr qui nous montre la direction du Sauveur. Le troisième est un jeune homme imberbe qui sourit à sa rayonnante jeunesse.

Quel que soit notre âge, quelles que soient aussi nos convictions, autant dire que nous sommes tous impliqués dans le voyage de ces mages anonymes venus d’Orient, qui retournèrent chez eux par un autre chemin.

Encore une beauté qui fait réfléchir.

Claude Ducarroz